Maison radioactive : d'autres cas ?

  • A
  • A
Maison radioactive : d'autres cas ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’ANALYSE DE - Dans le Limousin, une quantité importante de radon a été découverte dans une maison. Selon Jean-Pierre Minne, ce n'est pas un cas isolé. 

Jean-Pierre Minne s’alarme au micro d’Europe 1. Ils ont vécu 17 ans dans une maison chargée en radon, un gaz radioactif qui déclenche des cancers du poumon. L’affaire qui touche cette famille de Bessines-sur-Gartempe au nord de Limoges pourrait bien ne pas être qu’un cas isolé. C’est en tout cas l’avis de Jean-Pierre Minne, administrateur du réseau "Sortir du nucléaire".  

Pourquoi ce n’est pas un cas isolé. "La maison en question a été construite sur un tas de déchets nucléaires sortis d’une mine d’uranium. Il y avait 230 sites miniers en France, plus ceux qu’on a oubliés et qui ne sont pas recensés. Toutes ces mines sont potentiellement dangereuses car elles étalent à la surface des cailloux résidus de l’extraction qu’on appelle des "stériles"."

Où sont passés ces stériles ? "Ces déchets ont souvent été utilisés par des agriculteurs, des entreprises de travaux publics pour remblayer des cours de fermes, des chemins, des cours d’écoles, le parking du stade de Gueugnon par exemple est construit ainsi. Quelques fois ces stériles sont transportés jusqu’à 25 kilomètres. On a construit sur des parcelles où l’on aurait jamais du construire mais à l’époque on peut imaginer qu’on ne connaissait pas les risques, mais aujourd’hui on les connaît, en particulier les effets cancérogènes du radon."

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

DÉCOUVERTE - Du gaz radioactif au domicile d'une nounou