Mairie fermée, mariage annulé

  • A
  • A
Mairie fermée, mariage annulé
@ MAXPPP
Partagez sur :

COUAC - La mairie de Vandoeuvre-les-Nancy avait tout simplement oublié le mariage de Simone et Jean-Charles.

Le grand jour. La mariée avait une belle robe, elle était allée chez le coiffeur, le marié, lui, avait sorti son plus beau costume. Leurs familles et leurs témoins étaient réunis pour ce grand jour. Mais une erreur de la mairie de Vandoeuvre-les-Nancy a gâché le plus beau jour de la vie de Simone et Jean-Charles.

Porte close. "On est arrivés un peu en avance. A moins 10, on a toqué à la porte pour savoir ce qui se passait parce que ce n'était toujours pas ouvert. Finalement, le vigile nous a ouvert et nous a dit qu'il n'y avait pas de mariage ce jour-là, que nos bans n'étaient pas publiés", raconte Jean-Charles sur Europe 1.

Un "mariage à l'envers". L'adjoint au maire leur tient le même discours et refuse de les marier malgré la convocation officielle qu'avaient reçue les fiancés. "Il nous a dit 'ne vous inquiétez pas, faites la fête normalement et on se voit lundi à 8 heures'. On a fait la fête mais avec un peu d'amertume. On n'était pas mariés. On ne fait pas un mariage à l'envers", peste Jean-Charles.

"Plus rapide qu'à Las Vegas". Les fiancés retournent donc à la mairie le lundi suivant, à la première heure, pensant simplement trouver une nouvelle date. Finalement, l'adjoint marie Simone et Jean-Charles sur le champ. "On a été mariés lundi mais en 5 minutes. C'était plus rapide qu'à Las Vegas. Moi j'avais proposé le 1er février, mais l'adjoint a dit non et on l'a fait tout de suite. Mais on n'avait pas de témoins, alors on a pris les deux secrétaires. Mais c'est des étrangers quoi", regrette le marié. "Les témoins auraient voulu être là, la famille aussi. Et puis on aurait voulu faire des photos. Çà laisse un peu un goût amer", conclut-il. Les jeunes mariés quinquagénaires ont finalement pu partir en voyage de noces à Royan, en Charente-Maritime, comme prévu.

Mise à jour, mercredi à 15h : L'adjoint au maire de Vandoeuvre-les-Nancy a contacté Europe 1 pour apporter les précisions suivantes : "Nous n’avons rien caché au couple, reconnaissant immédiatement notre erreur. On ne s’explique pas pourquoi ce mariage a été rayé sur le registre des prévisions de mariage. Simplement l’affichage ayant été retiré, nous avons pensé que la légalité n’aurait pu être respectée en le faisant le samedi en question. J’ai immédiatement dit aux fiancés que nous les marierons à la date et l’heure de leur choix. Comme ils devaient partir pour un voyage de noces le lundi matin suivant, je leur ai donné rendez-vous en mairie dès huit heures. Et c’est à leur demande que nous avons procédé au mariage immédiatement constatant que l’affichage légal avait bien eu lieu précédemment mais retiré après les délais officiels."