"Madoff" de Tours : les victimes s'allient

  • A
  • A
"Madoff" de Tours : les victimes s'allient
Les victimes de Sylviane Hamon étaient réunies jeudi à Chinon pour s'informer sur les procédures judiciaires qu'elles peuvent entamer à l'encontre de la "Madoff tourangelle".@ MAXPPP
Partagez sur :

Environ 50 personnes ont été réunies pour être conseillées et préparer la procédure judiciaire.

Muettes et fuyant les caméras, une cinquantaine de personnes se sont réunies jeudi matin à la gendarmerie de Chinon, en Indre-et-Loire, pour tenter de comprendre ce qui leur est arrivé et préparer la riposte. Toutes ces personnes ont en commun d’avoir été arnaquées par Sylviane Hamon, désormais surnommé la "Madoff tourangelle" et suspectée d’avoir détourné près de 3 millions d’euros.

Une réunion pour trouver conseil

Deux jours après la mise en examen de Sylviane Hamon, les victimes escroquées étaient conviées pour une réunion d'information sur leurs droits et pour rencontrer Marie-Paule Carrey, directrice de l'Association d'aide aux victimes d'infractions pénales (Adavip).

"Ils sont réellement abasourdis, déçus et honteux et dans une situation psychologique, pour certains, très délicate", a confié cette dernière, sollicitée pour conseiller les victimes dans leurs démarches.

Silence total des victimes

"Ils m’ont exprimé beaucoup de honte par rapport à ce qui se passe, par rapport à la confiance qu’ils avaient donnée, ils se sentent bafoués", a poursuivi Marie-Paule Carrey, avant d’ajouter : "ils sont particulièrement honteux de la situation et du jugement des gens sur eux. C'est ça qui les blesse le plus".

Leur embarras est tel que les victimes ont demandé à ce que ni leur nom ni leur visage ne soient révélés dans la presse. Seule la voisine de la suspecte a accepté de parler, elle-même escroquée de plusieurs dizaines de milliers d’euros. "Respectez notre chagrin, on est très choqués. Que les personnes qui ne connaissent pas notre histoire arrêtent de nous juger", a-t-elle confié, laconique.

Préparer les poursuites judiciaires

Si cette réunion a permis aux victimes de se réunir et de confronter leurs mésaventures, elle avait surtout pour objectif de les informer sur une procédure d'indemnisation qui s'annonce longue et délicate.

Elles doivent également s’entendre pour trouver un avocat commun qui les défendra pendant la procédure, à moins que les victimes préfèrent être représentées par différents avocats.

Une arnaque pyramidale à 3 millions

Pendant plusieurs années, Sylviane Hamon, 49 ans, ex-employée de la BNP à Saumur, en Maine-et-Loire, puis à Bourgueil, en Indre-et-Loire, a fait miroiter à des proches - famille, amis, voisins - des placements avec des rendements allant de 10 à 30%.

Licenciée en 2007 pour des raisons obscures, elle expliquait ensuite travailler pour le compte d'une société de crédit et faisait valoir ses relations dans la banque pour justifier les taux promis.

La "Madoff tourangelle" a été mise en examen mardi pour abus de confiance et placée en détention provisoire. Son mari a été mis en examen pour recel et placé sous contrôle judiciaire.