Lycée: Darius-Milhaud en grève partielle

  • A
  • A
Lycée: Darius-Milhaud en grève partielle
@ MAX PPP
Partagez sur :

EXCLU - C’est là, au Kremlin-Bicêtre, qu’un élève avait été poignardé à mort en janvier.

A partir de lundi, une partie des enseignants du lycée Darius-Milhaud, au Kremlin-Bicêtre près de Paris, se mettront en grève, selon les informations obtenues par Europe 1. C’est dans cet établissement qu’Hakim, 19 ans, avait été poignardé à mort le 8 janvier dernier par un autre élève.

Les enseignants du lycée Darius-Milhaud qui ont choisi de faire la grève vont ainsi rejoindre le mouvement en cours dans l’ensemble de l’académie de Créteil. Jeudi, un appel à la grève avait été lancé pour dénoncer "la dégradation des conditions de travail", les problèmes d'insécurité, de remplacements, les suppressions de postes ainsi que la réforme du lycée et celle de la formation des enseignants.

Au lycée Darius-Milhaud, c’est le sentiment d’abandon qui prédomine. "Les psychologues sont venus, ils sont restés quelques jours et puis ils sont partis. L’équipe mobile de sécurité, c’est exactement la même chose. Ils sont restés une semaine et puis après ils ont disparu, ils se sont envolés. Et on se retrouve dans la même situation qu’avant, exactement la même", raconte l’un des enseignants de l’établissement, François Olivier, rencontré par Europe 1.

Ce professeur décrit des collègues "déçus", "désespérés" et "la colère qui est en train de monter". "On se sent abandonnés, même méprisés", résume-t-il.

Les élèves, eux, ne cachent pas qu’ils viennent la peur au ventre chaque jour en cours. Ils ont inscrit un peu partout le nom de leur camarade tué : Hakim.