Louvre-Lens : à quoi ressemble le musée ?

  • A
  • A
Louvre-Lens : à quoi ressemble le musée ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

3' CHRONO - Le musée, inauguré mardi, est aussi un enjeu économique pour les acteurs locaux.

• L'info. La nouvelle antenne du Louvre, installée à Lens, a été inaugurée mardi, en présence de François Hollande. C'est l'aboutissement d'un projet entamé il y a près de dix ans.

03.12-louvre-lens-exterieur

Le lieu. Le Louvre-Lens se situe à l'emplacement des fosses d'extraction 9 et 9bis. Creusées à partir de 1884, elles sont également appelées respectivement fosse Saint-Théodore et fosse Saint-Anatole. Fermées en 1960, elles sont depuis restées à l'abandon. C'est ce terrain d'une vingtaine d'hectares, situé sur un ancien terril, que le Louvre-Lens ouvrira ses portes le 12 décembre prochain au public.

EN IMAGES - Les stars du musée du Louvres

© 2007 Musée du Louvre


Les œuvres. Pour l'inauguration, le Louvre a mis les petits plats dans les grands. "La Liberté guidant le peuple" de Delacroix, mais aussi "La Madeleine à la veilleuse" de Georges de La Tour, seront ainsi exposés pendant un an à Lens. Au total, plus de 200 œuvres venues droit du musée parisien y seront exposé. La direction du Louvre a même accepté, pour trois mois, de déplacer la "Sainte Anne" de Léonard de Vinci, qui n'avait pourtant jamais quitté Paris.Dans cet espace de 28.000 m2 tout de verre et d'acier poli, les sculptures et tableaux s'étirent le long d'une Grande Galerie, baptisée "Galerie du temps", qui retrace l'histoire culturelle depuis l'antiquité jusqu'en 1850. Une autre galerie de 7.000 m2 est, elle, consacrée à des expositions temporaires.

Un pari économique. Deuxième extension française du musée parisien après le Louvre-Metz, le Louvre-Lens ne cache pas ses ambitions. Les défenseurs du projet espèrent ainsi doper le tourisme dans la région et attirer 500.000 visiteurs par an. Le Conseil régional, présidé par le socialiste Daniel Percheron, a d'ailleurs massivement financé ce musée : 60 % des 150 millions d'euros dépensés pour la construction, auxquels s'ajoutent près de 15 millions d'euros annuels de frais de fonctionnement.

>> A LIRE AUSSI : Ces mamies qui, en 2004, ont convaincu le ministre de la Culture de choisir leur ville

Pour Daniel Percheron, il s'agit de " créer une dynamique identique à celle de Bilbao, avec le musée Guggenheim". L'ouverture de ce musée en 1997 est considérée comme un facteur déterminant dans la revitalisation économique de la ville. Il espère aussi que le Louvre-Lens saura se trouver un ancrage dans la région. "Si nous ne réussissions pas à faire venir les habitants de la région ce serait un échec", admet Henri Loyrette, président directeur du Louvre.