Lourdes peines pour les tortionnaires de Wiel

  • A
  • A
Lourdes peines pour les tortionnaires de Wiel
@ MAXPPP
Partagez sur :

La Cour a suivi les réquisitions du parquet avec des peines de 16 à 20 ans de prison.

Les quatre tortionnaires de Bruno Wiel ont été condamnés vendredi par la cour d'assises du Val-de-Marne à des peines allant de 16 à 20 ans de réclusion criminelle pour avoir lynché et torturé ce jeune homme un soir de 2006, à Vitry-sur-Seine, parce qu'il était homosexuel.

Accosté à Paris et conduit dans un parc de Vitry dans la nuit du 19 au 20 juillet 2006, Bruno Wiel, alors âgé de 28 ans, avait été passé à tabac, brûlé, sodomisé à l'aide d'un bâton et laissé pour mort dans un sous-bois. Plongé dans le coma quinze jours, hospitalisé sept mois, Bruno Wiel, aujourd'hui âgé de 33 ans, avait dû réapprendre à parler et a perdu tout souvenir de son agression.

"cas d'école de la barbarie"

Jeudi, l'avocat général Benoist Hurel avait requis des peines allant de 15 à 20 ans de prison contre les quatre accusés, âgés de 25 à 30 ans, stigmatisant un "cas d'école de la barbarie" et de la violence homophobe.

Tout au long des neuf journées d'audience, les accusés avaient le plus souvent louvoyé et minimisé leur rôle alors qu'ils s'étaient engagés au début des débats "à dire toute la vérité".
Condamné à 20 ans de réclusion, Antoine Soleiman a été le seul dans le box à admettre que l'homosexualité de Bruno Wiel avait été un "facteur déclenchant" de son passage à tabac.

Quant à Bruno Wiel, il déplorait lors de ce dernier jour de procès d'avoir encore des questions qui n'auront "jamais de réponses". " Ce qui m'est arrivé ne doit pas arriver, cela ne doit même pas exister", a-t-il réagi au micro d'Europe 1.