Loto : jouer groupé, c'est risqué

  • A
  • A
Loto : jouer groupé, c'est risqué
Deux septuagénaires sont en conflit après avoir gagné au loto sur un ticket commun.@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux "amis" se disputent après avoir gagné avec un ticket commun. Ils ne sont pas les premiers.

Sur le principe, jouer au loto entre copains a des avantages : diviser les frais, jouer plus régulièrement, partager la joie de la réussite, si réussite il y a. C’est le cas de deux septuagénaires de Villeneuve-sur-Lot, dans le Lot, pour qui l’amitié a cependant fini par tourner au vinaigre

Les deux hommes, pourtant amis de longue date sont en effet en conflit depuis plusieurs semaines, raconte vendredi le Parisien. Au cœur de la discorde : chacun estime être le propriétaire d’un ticket de loto qu’ils avaient acheté conjointement et qui s’est révélé gagnant. Le jackpot s’élève à 1 million d’euro tout de même.

"Si on gagnait, on partageait"

D’un côté, Messaoud Boudissa, retraité de 79 ans. C’est lui qui a rempli la grille du loto gagnant. De l’autre, Cheikh Guendouzi 73 ans, patron du PMU où ledit ticket a été joué. Il a quant à lui fourni l’argent à son  "ami" pour qu’il puisse acheter le ticket en question.

"Il m'a demandé de lui avancer 20 euros. Je lui ai dit qu'on jouait ensemble et que si on gagnait, on partageait, et que si on perdait il me devait 10 euros", a-t-il confié au Parisien."J'ai joué tout seul et je ne dois rien au patron du bar", assure, pour sa part, Messaoud Boudissa. Révolté, son ex-ami Cheikh Guendouzi a décidé de porter plainte devant le tribunal de grande instance d'Agen et compte bien récupérer "ses" 500.000 euros.

Cagnotte commune

En 2009, c'est dans un casino de Palavas-les-Flots, dans l'Hérault qu’une autre amitié s’était brisée. Une femme prête 50 euros de mise à son ami pour qu'il puisse jouer aux machines à sous. Au bout de quelques pièces, il gagne 2 millions d'euros. La créancière dit alors vouloir récupérer l'intégralité de la somme gagnée par son « ami ». Au final, la justice a statué pour qu'elle laisse 20% de la somme totale à la main chanceuse de son désormais ex-ami.

Rebelote en 2005 à Aix-les Bains, en Savoie. Trois retraitées décident de faire cagnotte commune et achètent chacune deux tickets de loto. L'une d'entre elles remporte 894.000 euros. La vieille dame contacte sa fille et son gendre pour annoncer la nouvelle. Ces derniers décident de récupérer le ticket et le chèque qui va avec. Les deux autres retraités ont décidé de porter plainte pour abus de confiance.

Même l’amour peut être brisé par l’appât du gain. En 2002, en jouant au Keno une jeune femme remporte 600.000 d’euros. Mais, ne voulant pas partager la coquette somme avec son mari, elle choisit de lui cacher sa victoire. Rapidement, le mari découvre le pot-aux-roses et demande le divorce. Le tribunal a reconnu les droits de propriété commune. Il a donc récupéré sa part du jackpot.