Lot-et-Garonne : de mystérieux SOS

  • A
  • A
Lot-et-Garonne : de mystérieux SOS
Ce témoin dit avoir intercepté, avec un talkie-walkie, un message disant "j'ai soif, j'ai faim" samedi vers 5 heures.@ Max PPP
Partagez sur :

Trois personnes ont reçu des appels de détresse près de Pujols où un couple est présumé accidenté.

Mauvaise blague ou véritable alerte ? Depuis jeudi, plusieurs particuliers ont intercepté des appels de détresse dans le Lot-et-Garonne, où un couple est présumé accidenté dans une zone escarpée. Samedi, les policiers ont entamé l’audition d’un homme qui affirme également avoir capté un SOS.

Ce témoin dit avoir intercepté, avec un talkie-walkie, un message disant "j'ai soif, j'ai faim" samedi vers 5 heures près de Pujols, selon Jérôme Decours, sous-préfet de Villeneuve-sur-Lot. Mais la prudence reste de mise puisque la préfecture souligne la possible "fragilité" de ce témoignage.

"Nous ne sommes pas certains de la véracité de ce témoignage", a insisté le sous-préfet. Des vérifications sont actuellement menées sur les lieux où il affirme avoir capté le message, notamment pour tenter de rentrer en contact avec l'auteur du message, a-t-il ajouté.

Un premier signal sur une CB

Auditionné au commissariat de Villeneuve, "l'homme a expliqué s'être rendu exprès sur place" tôt samedi "pour écouter" d'éventuels messages, a rapporté Jérôme Decours. "Nous prenons les choses au sérieux", a-t-il ajouté, rappelant que la zone de la disparition présumée avait été "entièrement peignée" vendredi, sans résultat.

Le premier signal, sans doute émis à partir d'une radioamateur CB, avait été capté jeudi par la mère d'enfants jouant avec des talkies-walkies. L'interlocuteur disait "avoir eu un accident en se perdant" près de Pujols.

Un deuxième message avait été intercepté vendredi par un radio amateur, indiquant "Mayday ! Mayday ! Ma femme ne va pas bien...". La teneur du message laissait entendre qu'il pourrait s'agir d'un couple de Britanniques.

80 personnes mobilisées

Vendredi, le ratissage de la zone avait mobilisé 80 personnes (policiers, gendarmes, pompiers, bénévoles) dans un rayon de 10 à 15 km près de Pujols, couvrant la zone de diffusion des ondes talkie-walkie, et les secteurs dangereux.



Agrandir le plan

Un hélicoptère de la gendarmerie, équipé de caméras thermiques, avait aussi survolé la zone pendant 1h30 vendredi. Samedi, cet hélicoptère de la section aérienne de gendarmerie (SAG) de Toulouse a été "préalerté", selon la gendarmerie.