Lorraine : un facteur pris la main dans le sac

  • A
  • A
Lorraine : un facteur pris la main dans le sac
@ MAXPPP
Partagez sur :

La police a retrouvé 13.000 lettres dont 50% de cartes postales au domicile du quinquagénaire.

Un agent du centre de tri de Moselle a été mis à pied par sa direction pour avoir détourné 13.000 courriers en dix ans. Le quinquagénaire, employé depuis treize ans par La Poste à Fameck, n'a pas expliqué son geste.

Plusieurs plaintes de clients avaient encouragé la direction à diligenter une enquête. A la mi-août, le facteur a été pris la main dans le sac. A son domicile, dans son grenier, les gendarmes ont fait la surprenante découverte : plus de 13.000 lettres et cartes postales entassées.

Environ 4.000 lettres ouvertes

"C'est tout à fait exceptionnel, c'est rarissime", commente Agnès, employée à la direction régionale de La Poste de Lorraine. "Deux tiers des lettres qui ont été retrouvées étaient dans leur état originel, intactes", précise-t-elle encore.

Le quinquagénaire agissait à l'insu de tous, collègues, amis, famille. Et si le procureur de Thionville explique ce geste par une "cleptomanie compulsive", l'auteur des faits, lui, "ne l'explique pas vraiment, sinon par une attirance pour ce type de courrier", selon Jean-François Mailhes, le procureur. D'après les premières conclusions d'une expertise psychiatrique, le facteur serait responsable de ses actes.

Le courrier renvoyé avec excuses

"Toutes les lettres vont être renvoyées à leur destinataire la semaine prochaine, accompagnée d'une lettre d'excuses et d'un document précisant les modalités pour se retourner si la victime estime qu'il y a eu préjudice", explique la direction régionale de La Poste.

Le facteur a été révoqué. Il encourt trois ans de prison pour vol, ainsi que trois autres années pour violation du secret des correspondances.