Logement : la fondation Abbé Pierre tire la sonnette d'alarme

  • A
  • A
Logement : la fondation Abbé Pierre tire la sonnette d'alarme
@ Vincent Isore/IP3 press
Partagez sur :

A la veille de la trêve hivernale, des familles prioritaires pour un logement social se retrouvent à la rue.

L’INFO. Prioritaires et expulsées, voilà le statut de nombreuses familles à la veille de la trêve hivernale. Alors qu’elles devraient obtenir un logement social dans les plus bref délais, elles perdent leur toit à quelques jours de la trêve hivernale.

Problématique nationale. La Fondation Abbé Pierre tire la sonnette d’alarme. Selon elle, tous les services d’urgence sont déjà débordés. Partout en France, des familles connaissent le même sort. Les régions Ile-de-France et PACA sont particulièrement touchées. A la veille de la trêve hivernale, le numéro 115, celui de l’urgence sociale, est déjà débordé dans ces régions.

La Fondation Abbé Pierre fustige notamment une forme de double peine. “Il ne faut pas oublier que ça coûte cher aux personnes. Il y a des frais de garde-meuble, des frais d’hébergement. C’est aberrant que des personnes soient expulsées alors qu’elles sont prioritaires à l’obtention d’un logement”, s’insurge Marie Tothahn, chargée de mission à la Fondation, au micro d’Europe 1.



Marie Rothhahn, chargée de mission accès aux...par Europe1fr

La trêve vendredi. Ces situations interviennent alors que les expulsions locatives seront stoppées vendredi. Du 1er novembre 2013 au 31 mars 2014, les locataires qui ne peuvent plus payer leur loyer ne pourront pas être forcés à quitter leur logement. Cette année et pour la première fois, le gaz et l’électricité ne pourront plus être coupés pour les personnes qui ne peuvent plus payer.