Limoges : 500 euros d'amende pour une fessée

  • A
  • A
Limoges : 500 euros d'amende pour une fessée
Les juges de Limoges ont considéré que le père n'avait pas à punir son fils par une fessée (Photo d'illustration). © MAXPPP@ MAXPPP
Partagez sur :

Un père a été condamné lundi pour avoir administré une fessée à son fils de 9 ans.

La sanction. Le tribunal correctionnel de Limoges a condamné lundi un père de famille à 500 euros d'amende pour avoir administré une fessée, "cul nu", à son fils de neuf ans, rapporte le quotidien Le Populaire. Une condamnation pour violence volontaires, la simple fessée n'étant pas interdite en France. Le père ne fera pas appel de cette condamnation, selon une information du Parisien.

"Oui, je lui ai donné une fessée". Le père, âgé de 44 ans, était en instance de divorce et désorienté par la relation tendue qu'il entretenait avec son fils. "Depuis plusieurs jours, mon fils ne me disait plus bonjour. Je lui ai demandé pourquoi et il m'a répondu qu'il n'en avait pas envie. Je lui ait dit qu'il me devait le respect et oui, je lui ai donné une fessée", a développé le père devant le tribunal. "Je regrette de l'avoir frappé mais je ne regrette pas mon geste", a-t-il tenté de se justifier.

Violence et humiliation. C'est le petit garçon qui a donné l'alerte en racontant les faits à sa mère. Il souffrait au point de peiner à s’asseoir. La justice a donc retenu les faits de coup violent ainsi que l'humiliation d'avoir été frappé nu. Des circonstances qui vont bien au-delà du simple droit de correction. Outre sa condamnation à une amende, il devra également payer 150 euros à la mère de l'enfant, représentant légal de l'enfant pour préjudice moral.