Liliane Bettencourt refuse la conciliation

  • A
  • A
Liliane Bettencourt refuse la conciliation
@ MAXPPP
Partagez sur :

La milliardaire demande toujours que son petit-fils soit son unique tuteur.

Liliane Bettencourt ne fera pas de cadeau à sa fille Françoise Bettencourt-Meyers, avec qui elle est en conflit depuis plusieurs mois. Par l'intermédiaire de ses avocats, l'héritière de l'Oréal a refusé l'offre de conciliation de la justice autour d'un éventuel aménagement de son placement sous tutelle prononcé mi-octobre.

En clair, Liliane Bettencourt maintient son assignation pour demander que son petit-fils, Jean-Victor soit son unique tuteur. Une manière d'écarter définitivement de la gestion de son patrimoine son autre petit-fils, Nicolas, et surtout sa fille, Françoise Bettencourt-Meyers.

Après avoir lutté de toutes ses forces contre une mise sous tutelle, la milliardaire avait finalement décidé "dans un souci d'apaisement" de se plier provisoirement à cette décision, à la condition que seul son petit-fils favori, Jean-Victor, soit désigné comme tuteur.

Ce qu'avait décidé le juge des tutelles

Le 17 octobre, la juge des tutelles de Courbevoie avait choisi de confier l'ensemble des prérogatives de la tutelle - plus haute protection judiciaire - à plusieurs membres de sa famille. Jean-Victor Meyers est chargé d'assister sa grand-mère dans sa vie quotidienne et partage avec sa mère Françoise et son frère Nicolas l'autorité judiciaire sur son patrimoine.

Contactée lundi par l'AFP, l'avocate des trois tuteurs de la milliardaire, Me Béatrice Weiss-Gout, n'a pas souhaité commenter "ces péripéties procédurales", rappelant seulement que "Françoise et ses enfants n'avaient qu'un seul souci : le bien-être de Liliane Bettencourt".

La chambre du conseil de la Cour d'appel de Versailles se prononcera vendredi sur l'opportunité de suspendre ou d'aménager l'exécution provisoire du placement sous tutelle de la milliardaire.