Licenciement abusif : Jean-Noël Guérini renvoyé en correctionnelle

  • A
  • A
Licenciement abusif : Jean-Noël Guérini renvoyé en correctionnelle
Jean-Noël Guérini, le président du conseil général des Bouches-du-Rhône est accusé de "détournement de fonds publics".@ Maxppp
Partagez sur :

Le président du conseil général des Bouches-du-Rhône est accusé de "détournement de fonds publics".

Le président du conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, en voie d'exclusion du PS, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Marseille pour "détournement de fonds publics" dans une affaire de licenciement abusif, a-t-on appris mercredi auprès du parquet. "Les juges d'instruction ont signé l'ordonnance de renvoi", a indiqué le procureur de la République, Brice Robin, confirmant une information de France 3 Provence-Alpes. Le procès se tiendra "vraisemblablement au dernier trimestre 2014", a-t-il précisé.

Il est reproché à l'élu, mis en examen en mars 2013 dans cette affaire, d'avoir versé au printemps 2011 des indemnités de plusieurs dizaines de milliers d'euros à son ancien directeur de cabinet, Jean-David Ciot, aujourd'hui député socialiste, lors de son licenciement après neuf années passées au conseil général.  Jean-David Ciot est lui renvoyé devant le tribunal pour "recel de détournement de fonds publics".

La justice soupçonne une démission arrangée, destinée notamment à permettre au directeur de cabinet de Jean-Noël Guérini de se présenter aux législatives en 2012, ce que nient fermement les deux hommes. Me Dominique Mattei, qui défend le président du conseil général, a annoncé à l'AFP son intention de faire appel. L'affaire porte sur des indemnités "de 40 à 45.000 euros", selon la même source, un peu plus (environ 65.000 euros) en comptant les indemnités de préavis.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

SANCTION - PS : procédure d'exclusion contre Guérini

L'INFO - Guérini de nouveau mis en examen

PORTRAIT - Guérini, l'enfant terrible du PS