Une hôtesse de caisse a réclamé jeudi devant la justice que son licenciement, survenu en mai après une erreur de virgule au moment de traiter le bon de réduction d'une cliente, soit déclaré "sans cause réelle et sérieuse", a-t-on appris auprès de son avocat. Le conseil des prud'hommes de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) doit rendre sa décision le 7 mars, a précisé Me Christophe Bastiani.

Les faits remontent au 26 mars, quand la caissière du Simply Market de Saint-Germain enregistre un bon de réduction de 0,60 euro présenté par une cliente. La virgule mal placée fait alors bénéficier la cliente d'une réduction de 60 euros, selon l'avocat, confirmant une information du Parisien. Suite à cette erreur de caisse, l'employée, qui travaille depuis 12 ans dans ce supermarché et qui bénéficie du statut de salariée handicapée, a été mise à pied et licenciée pour "faute grave" le 9 mai.

La direction du groupe Simply Market n'a pas pu être jointe dans l'immédiat.