Licencié pour avoir pris 12 salades invendues

  • A
  • A
Licencié pour avoir pris 12 salades invendues
Un salarié du Carrefour d'Angers a rendez-vous devant le Conseil des Prud'hommes lundi, après avoir été licencié pour avoir demandé à un fournisseur 12 salades invendues.@ MAXPPP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE E1 - Un salarié de Carrefour demande réparation devant les Prud’hommes.

Une nouvelle affaire de salades invendues qui a entraîné un licenciement. Germain Pintado a rendez-vous lundi devant le Conseil de Prud’hommes d’Angers. L’ancien salarié du Carrefour angevin a été licencié sans indemnité aucune pour avoir demandé à un fournisseur de lui donner une douzaine de salades invendues. Et qui allaient être jetées aux ordures. 

"Ça a été très dur"

"J’avais un petit rassemblement de famille. J’avais demandé au fournisseur s’il y avait possibilité d’avoir des salades pour le lendemain. Il m’a livré les salades et l’agent de sécurité en a profité pour essayer de faire passer ça pour un vol : des salades qui étaient destinées à la destruction encore comestibles mais pas vendables au public", raconte avec émotion Germain Pintado à Europe 1.

Le réceptionniste a ensuite été emmené par deux policiers pour deux heures de garde à vue. L'enquête de police n’a pas conclu à un vol, mais bien à un don du fournisseur. 

Pourtant, l’homme de 47 ans a bien été licencié. "La perte d’un emploi du jour au lendemain, sans aucune indemnité, ça a été très très dur", témoigne-t-il.

"C’était un choc" :

Devant les Prud’hommes, Germain Pintado va demander réparation après être tombé dans une dépression durant trois mois. Son avocat parle de sanctions disqualifiées ??? et demande 20.000 euros de dommages et intérêts.