Licencié pour avoir dénoncé un vol

  • A
  • A
Licencié pour avoir dénoncé un vol
L'enseigne compte aujourd'hui 75 magasins en France@ MAXPPP
Partagez sur :

L'été dernier, cet ex-vigile aurait surpris la directrice d'un magasin Tati à Dieppes.

Ludovic Bataille n'a plus de travail depuis 8 mois. Cet ancien agent de sécurité de Tati à Dieppes, en Seine-Maritime, a été licencié l'été dernier après avoir fait un rapport à la société qui l'employait sur la directrice du magasin. Dans ce document, Ludovic affirmait l'avoir surprise en plein vol de produits cosmétiques avant de s'enfuir par la sortie de secours. Le conseil des Prud'hommes doit se prononcer sur son cas mardi matin.

"J'ai les attestations de la femme de ménage qui a tout vu", explique Ludovic sur Europe 1. Il montre également les photos du sac de la directrice du magasin. Un sac plein de dentifrices et de maquillage que la directrice s’apprêtait à voler ce soir du mois de juin. Ludovic prévient alors le siège de sa société puis part en vacances. Mais à son retour, il apprend qu'il est licencié.

"On m'a dit Monsieur Bataille dehors !"

"On n'a même pas cherché à comprendre. On m'a dit Monsieur Bataille dehors ! Vous avez dit que la directrice vole, vous dégagez ! On garde notre directrice. Même le siège de Tati a dit que nous avions tout inventé", s'insurge-t-il au micro d'Europe 1.

"Quel est mon intérêt à inventer une histoire comme ça ? J'ai un travail à 5 minutes de chez moi, c'est parfait. Depuis 3 ans, je m'entends bien avec tout le monde. On me paye pour arrêter des voleurs. La directrice vole, je le signale. Apparemment, il ne faut pas. Nous, on est des tous petits par rapport à ces gens-là. En attendant, je suis sans travail", conclut Ludovic.

Une question d'honneur...

Tati a refusé de réagir. Devant le conseil des prud'hommes mardi, Ludovic ne va même pas réclamer d'argent. Il veut juste que l'on reconnaisse qu'il n'a fait que son travail et qu'il n'a rien à se reprocher.

Aujourd'hui, Ludovic Bataille a envoyé une vingtaine de candidatures pour trouver un nouvel emploi. En vain.