Les vieilles centrales, une galère

  • A
  • A
Les vieilles centrales, une galère
Le démantèlement des vieilles centrales nucléaires s'avère plus long et plus onéreux que prévu.@ MAXPPP
Partagez sur :

ENQUETE E1 - La France ne sait pas comment démanteler ses vieilles centrales nucléaires.

Le nucléaire, un sujet qui fait peur. Les trois-quarts de notre électricité en France proviennent des centrales nucléaires... Mais se pose cette question taboue : que fait-on de nos vieilles centrales en bout de course ? Alors qu'un énorme chantier se profile, le démantèlement des anciennes installations de l’usine de la Hague, Brigitte Béjean, journaliste à Europe 1, a enquêté. Et découvert qu’on ne sait pas trop quoi faire de nos vieilles centrales…

Jusqu'à aujourd'hui, jamais une centrale nucléaire n’a été complètement démantelée. Pourtant, les opérations de démontage ont commencé, pour certaines, il y a plus de quinze ans. Une dizaine de réacteurs nucléaires sont à l'arrêt, ceux des années 50 à 80, ceux qu'on a construits sans se demander comment on s'en débarrasserait. Mais la durée et le coût des opérations vont bien au-delà des prévisions faites par les experts.

"Une montagne à franchir"

La radioactivité, au cœur du réacteur, est l’une des raisons de ce vaste retard. Pour Roland Débordes, qui préside la CRIRAD, association indépendante sur la radioactivité, EDF et Areva n'ont pas encore fait leurs preuves dans ce domaine.

"Les échelles de temps de démantèlement les plus rapides étaient de 10 à 20 ans. Aujourd’hui on s’aperçoit qu’il faudra sûrement 30, 40 voire 50 ans", estime l’expert. "Nulle part dans le monde on a démantelé complètement une centrale. C’est une montagne à franchir et je ne vois pas comment on va y", s’inquiète-t-il.

Et techniquement, on tâtonne. Du coup, des incidents graves ont eu lieu. "J'ai eu un sentiment d'amateurisme", raconte ainsi un ancien travailleur du nucléaire, sous couvert d'anonymat. L'homme a été témoin de plusieurs incidents et parle de "rejet de plutonium dans l'environnement".

Ecoutez cet ancien travailleur du nucléaire :

Des milliards d’euros nécessaires

Outre les délais, le coût du démantèlement est également plus élevé que ce que l'industrie nucléaire avait prévu. Yves Marignac, expert indépendant sur le nucléaire, a fait les comptes. Les chiffres sont impressionnants. "Officiellement, le démantèlement devait coûter 15% de ce que la centrale à coûté à construire. Or, dans la réalité, on est plutôt à 30", souligne Yves Marignac.

Selon lui, cela représente des centaines de millions, voire des milliards d’euros. Pour l’usine de la Hague, l’expert confie que le budget est, pour le moment, de 2,5 milliards d’euros sur 25 ans pour démanteler une petite partie de l’usine. "Donc pour l’ensemble de la centrale il faudra au moins 10 milliards", explique-t-il.

Cela fait 33 ans que le premier réacteur a été arrêté en France, mais les premiers chantiers ne seront pas finis avant 2020 ou 2025, pour une facture totale que personne ne peut préciser à ce jour. Et au final, les sites sont transformés en entreposage de leurs propres déchets radioactifs.

Les centrales nucléaires en cours de démantèlement :



Afficher Les centrales nucléaires en cours de démantèlement sur une carte plus grande