"Les valeurs républicaines chevillées au corps"

  • A
  • A
"Les valeurs républicaines chevillées au corps"
"C'était à la fois un grand-père très attentif, d'une insatiable curiosité, et qui avait les valeurs républicaines chevillées au corps", a réagi mercredi matin, Renaud Helfer-Aubrac.@ MAXPPP
Partagez sur :

RÉACTION - Le petit-fils de Raymond Aubrac se souvient d'un grand-père exceptionnel.

"C'était à la fois un grand-père très attentif, d'une insatiable curiosité, et qui avait les valeurs républicaines chevillées au corps", a réagi mercredi matin, Renaud Helfer-Aubrac, au micro d'Europe 1, l'un des petits-fils de Raymond Aubrac. "Pour lui, la liberté, l'égalité et la fraternité n'étaient pas des vains mots, bien au contraire", ajoute-t-il.

"S'engager pour des causes justes"

Renaud Helfer-Aubrac se souvient d'un grand-père très altruiste. "Il parlait de ses années sombres. Il nous encourageait nous-mêmes à prendre notre sac  à dos et à aller visiter le monde, de s'engager pour des causes justes, et au retour de ses combats, on dissertait au coin du feu dans notre maison des Cévennes", poursuit-il. Pour ce dernier, "tout cela reste des grands moments pour nous tous. Et cela a forgé les hommes que nous sommes aujourd'hui". 

"Il nous encourageait à nous engager pour des causes justes" :

"Le jour où il a accepté de rédiger ses mémoires"

"Je crois que le moment que je garderai de lui, c'est ce moment où au cours d'une partie de pêche à la truite dans les Cévennes nous l'avons convaincu mon frère et moi de rédiger ses mémoires qu'il s'était toujours, peut-être par prudence, par humilité, refusé à rédiger", se souvient-il. Et le petit-fils de Raymond Aubrac de conclure : "ce jour-là, je crois que nous l'avons convaincu de le faire pour les générations qui allaient ensuite entrer dans le droit chemin de la vie".