Les trentenaires souffrent de solitude

  • A
  • A
Les trentenaires souffrent de solitude
@ MAXPPP
Partagez sur :

Jusqu'à présent épargnés, les 30-39 ans, sont désormais 10% à s'estimer en situation d'isolement.

Réseaux sociaux, smartphones. Connectés à tout instant et partout, les jeunes n'ont jamais autant communiqué. Et pourtant, ils souffrent de plus en plus de la solitude. Jusqu'à présent épargnés par le phénomène, ils représentent aujourd'hui 14% des personnes isolées, contre 3% en 2010, révèle une enquête de la Fondation de France.

Des personnes seules, sans enfant et peu diplômées

Pour les jeunes professionnels, "indépendance" est souvent synonyme de "liberté". Mais sur fond de crise économique, la réalité est bien différente. Pour la Fondation de France, les jeunes victimes de l'isolement sont en général "des personnes seules, sans enfant, peu diplômées et qui ont du mal à trouver leur place dans le monde du travail".

Et si la plupart ont un emploi, "ils vont de stages en stages, effectuent des contrats d'intérim et des CDD. Cette situation est difficile pour établir des relations avec ses collègues", souligne Martine Gruère, responsable des solidarités à Fondation de France, au micro d'Europe1.

Des ruptures géographiques ou familiales

Une situation de précarité qui va être "un accélérateur de l'isolement", explique Brigitte Alsberge, responsable du département Solidarité au Secours Catholique, interrogée par Europe1.fr. En effet, les jeunes "habitent souvent dans des logements trop petits pour recevoir. Ils invitent donc peu. Une situation qui freine la création de lien social", ajoute Brigitte Alsberge. L'isolement étant défini de manière objective, à savoir, "le nombre de contacts réels, pas seulement bonjour –au revoir, qu'une personne a eu au cours du mois", précise Martine Gruère.

Peu à peu, les jeunes vont donc se retrouver couper de l'extérieur. Selon la Fondation de France, le taux d'isolement s'accroît par ailleurs dans les grandes villes, passant de 8% à 14%. Il est en outre particulièrement élevé là où se concentrent les logements sociaux: 18% des habitants du parc HLM sont en situation d'isolement relationnel, contre 10% en 2010, selon l'étude de la Fondation de France.

La rupture géographique ou encore familiale est un élément déclencheur." Un jeune qui change de ville pour aller travailler ou dont les parents ne peuvent pas le soutenir financièrement, sont aussi des causes de son isolement", ajoute Brigitte Alsberge. Et de souligner : " en cas de difficulté, une personne de 40 ans, a un passé. Elle peut donc se dire : 'je  vais rebondir'. Mais un jeune qui est en train de se construire angoisse."

136 M€ investit pour restaurer le lien social

Au total, 4.8 millions de Français sont aujourd'hui touchés par l'isolement, selon la Fondation de France, soit un million de plus qu'il y a à peine deux ans. Pour venir en aide à ces personnes isolées, l'association consacre 136 millions d'euros à des initiatives destinées à restaurer le lien social, comme des cafés associatifs ou des jardins partagés. " Ces endroits sont des lieux de rencontre ou d'échanges pour aider les plus en difficulté à sortir de l'isolement", précise Martine Gruère. Au Secours Catholique, Brigitte Alsberge note "que de plus en plus de jeunes viennent s'investir dans des actions pour sortir de la solitude".