Les tortionnaires de Cyril jugés

  • A
  • A
Les tortionnaires de Cyril jugés
@ MAXPPP
Partagez sur :

Cyril Driancourt est mort après avoir été torturé lors d'un séjour de rupture en Zambie.

Ils sont accusés "d'actes de tortures et de barbarie" et risquent la réclusion criminelle à perpétuité. Les tortionnaires présumés de Cyril Driancourt, mort en 2003 en Zambie lors d'un "séjour de rupture" pour jeunes en difficulté, sont jugés jusqu’au 1er octobre devant la cour d’assises des mineurs du Finistère. L 'animateur du séjour, Frédéric Aupérin, et deux stagiaires, adolescents de plus de 16 ans au moment des faits, vont comparaître à la barre. Tous trois ont reconnu les faits.

Le calvaire commence

En 2003, Cyril Driancourt, un adolescent de 15 ans atteint d'un retard mental, est confié à l'aide sociale à l'enfance du Finistère, après des violences et une fugue de son école spécialisée. On propose alors à l’ado un "séjour de rupture" en Afrique où il devra construire un village fermier à Livingstone, dans le sud de la Zambie. Une fois sur place, le voyage tourne au calvaire. Cyril devient le souffre-douleur du groupe et de l'accompagnateur.

Quelques jours avant sa mort, Cyril s'enfuit du camp. Pour le punir, ses camarades le rouent de coups avant de le dénuder. L’adolescent est ensuite abandonné toute la nuit, couvert d'excréments et attaché à un poteau dans l'enclos des porcs.

Trois jours plus tard et après une crise d’épilepsie, Cyril est conduit à l'hôpital à Lusaka, la capitale de la Zambie, où il est placé en vain sous assistance respiratoire. Deux heures seulement après son arrivée, le garçon décède. Selon un expert neurologue, l'adolescent a succombé à un mal épileptique dû aux tortures et aux sévices subis, à l'absence de sommeil et au sevrage médicamenteux.