Les tests ADN de masse, comment ça marche ?

  • A
  • A
Les tests ADN de masse, comment ça marche ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

MODE D'EMPLOI - Pour tenter d'identifier un violeur, des tests ADN sont effectués auprès de tous les hommes fréquentant un lycée rochelais.

L'opération est inédite. Pour identifier l'auteur d'un viol commis au sein de l'établissement en septembre dernier, les 527 hommes, majeurs et mineurs, qui fréquentent le lycée donnent leur ADN, depuis lundi matin. Si les enquêteurs ont choisi cette solution, c'est parce que la victime n'a pas pu identifier son agresseur. Les faits se sont déroulés dans le noir, dans les toilettes. Et les policiers pensent que le violeur connaissait bien les lieux. Comment sont réalisés les tests ADN de masse ? Comment sont-ils analysés ? Que vont-ils faire des résultats ? Europe1.fr fait le point.

L'ADN, c'est quoi ? L'ADN, pour acide désoxyribonucléique, est une molécule présente dans toutes les cellules vivantes : cheveux, sang, sperme, salive. Elle est le support de l'information génétique héréditaire et constitue le génome des êtres vivants. En résumé, chaque individu a une séquence ADN unique, qui provient pour moitié de sa mère, et pour l'autre, de son père.

A quand remontent les premiers tests ADN ? La découverte de l'ADN s'est faite étape par étape, entre 1869 et 1935. Mais il faut attendre 1985 pour voir émerger la méthode d'identification par l'ADN. Cette technique a été mise en œuvre par le docteur Lord Alec Jeffreys. Ce spécialiste en génétique a finalement commercialisé sa technique en 1987. Un procédé qui sera repris ensuite par la police scientifique.

15.03 kit prélèvement ADN BANDEAU

© MAX PPP

Comment procède-t-on à un test ? L'identification consiste à collecter des traces biologiques humaines : sang, salive, sperme, cheveux. La collecte de ces échantillons doit se faire rapidement car l'ADN se dégrade à grande vitesse. Lorsque les tests ADN concernent des personnes consentantes, comme c'est le cas au lycée de La Rochelle, la collecte est généralement effectuée à l'aide d'un bâtonnet en mousse, placé sous la langue puis scellé dans une enveloppe spéciale. Cette enveloppe présente l'identité de l'individu et sa signature.

"On était devant deux policiers chacun. On a signé des papiers, et après, ils nous ont mis un genre de petite sucette sous la langue et on a attendu que ça se mouille. Ils nous ont frotté les joues et après c'était fini. Parmi les deux policiers, l'un porte un masque pour prendre notre ADN, l'autre remplit les papiers. Huit élèves y vont à la fois", a décrit lundi un lycéen au micro d'Europe 1.

Comment sont analysées les collectes ? Les laboratoires prennent ensuite le relais pour analyser les collectes ADN. Dans le cas précis des tests réalisés à La Rochelle, un laboratoire spécialisé de Lyon sera chargé d'établir les 527 profils ADN en fonction du matériel génétique recueilli. Un autre laboratoire de Nantes devra ensuite les comparer un à un avec le profil inconnu.

Que deviennent les tests ADN ? Les résultats des analyses de ces prélèvements et leur comparaison avec l'ADN relevé sur la victime devraient être connus sous un mois. Toutes les analyses négatives seront détruites.

sujet

L'INFO - Viol de La Rochelle : des tests ADN en masse

RÉACTIONS - "On a peur de tout le monde"

L'ACTU POUR LES NULS - L'ADN, c'est quoi ?