Les tests ADN de grande ampleur sont-ils utiles ?

  • A
  • A
Les tests ADN de grande ampleur sont-ils utiles ?
Jean-Marc Bailleul, officier de police et secrétaire général du SCSI@ DR
Partagez sur :

VOTRE CHOIX D’ACTU DU 14 AVRIL – 527 personnes font l'objet d'un test ADN afin de trouver l’auteur du viol commis dans un lycée de La Rochelle en septembre 2013.

Chaque jour avec "Votre choix d’actu", Europe 1 vous propose de définir un thème qui sera approfondi dans Europe midi – Votre Journal animé par Wendy Bouchard.Dès 9h, rendez-vous sur la page d’accueil d’Europe1.fr pour voter. Vous pouvez le retrouver sur www.europe1.fr/Info/Votrechoixdactu

>>> Lundi 14 avril, vous avez été 89% à faire "Votre choix d’actu" sur les tests ADN réalisés dans le lycée Fénelon-Notre-Dame de La Rochelle. Afin de trouver le coupable d'un viol commis en septembre 2013, 527 hommes – professeurs et élèves- vont passer un test ADN. Les résultats seront connus dans un mois. Jean-Marc Bailleul, officier de police et secrétaire général du Syndicat des Cadres de la sécurité Intérieure, réagissait dans Europe midi – Votre journal à cette initiative.

"Il faut donner tous les moyens aux enquêteurs", a argumenté Jean-Marc Bailleul. Il a reconnu que cette mesure avait un coût, de l'ordre de 5.000 euros, mais qu’elle était nécessaire. En effet, si l’auteur du viol se trouve bien au sein de l’établissement, il sera confondu par son ADN. En revanche, si ce n’est pas le cas, les tests permettront au moins d’innocenter les personnes qui fréquentent le lycée et d'éloigner de l'établissement un climat de "suspicion qui peut rejaillir sur tout le monde". L’officier de police a même assuré que ce test "peut déclencher le fait que l’auteur se dénonce".



Les tests ADN de grande ampleur sont-ils utiles ?par Europe1fr