Les températures polaires vont durer

  • A
  • A
Les températures polaires vont durer
Il y a un risque de chutes de neige en début de semaine prochaine, selon le prévisionniste Laurent Cabrol.@ MaxPPP
Partagez sur :

ZOOM - Le froid devrait théoriquement durer jusqu’à la fin du mois de février, prévient Laurent Cabrol.

Le vent a diminué en intensité jeudi. Et les températures s’en ressentent sur l’Hexagone. "A partir de lundi, nous arriverons à un hiver plus européen", estime Laurent Cabrol, le prévisionniste météo d’Europe 1. Exit, au moins pour quelques jours, le froid sibérien. Pour la suite, le météorologue est moins optimiste. "Le froid devrait théoriquement durer jusqu’à la fin du mois de février", estime-t-il. Explications.

Deux éléments pour les prévisions à long terme

Pour prévoir le temps qu'il fera dans deux ou trois semaines, les météorologues se basent sur deux phénomènes. "D'abord, on trouve El Nino et son opposée, La Nina, qui déterminent le temps sur le Pacifique et qui ont une influence sur la météo en Europe", explique Laurent Cabrol. "Deuxième élément, ce qu'on appelle l'oscillation nord-atlantique (NAO), qui nous concerne plus directement", ajoute le météorologue.

"Le froid devrait théoriquement durer" :

A partir de ces deux éléments, il possible de faire des prévisions à long terme. Les météorologues établissent un rapport entre le total des hautes pressions et le total des basses pressions : si le résultat est positif, les températures vont vers le chaud, si le rapport est négatif, elles descendent vers le froid.

"Pas de certitude, mais une forte probabilité"

"En ce moment, nous avons une Nina, tendance au froid, qui nous influence modérément, et un NAO négatif". Des résultats qui permettent à l'Organisme météorologique mondial de conclure que le froid va durer. "Il n'y a pas de certitude", tempère Laurent Cabrol. Mais "une forte probabilité".