Les stéréotypes garçons-filles se forment tôt

  • A
  • A
Les stéréotypes garçons-filles se forment tôt
@ MAXPPP
Partagez sur :

La différenciation des sexes se forme avant l'entrée à l'école, souligne un rapport de l'Igas.

Les stéréotypes garçons-filles se forment "très tôt", avant l'entrée à l'école, par exemple dans les lieux d'accueil des jeunes enfants, où les jouets et les activités choisis contribuent à une différenciation des sexes, souligne un rapport publié jeudi.

Brigitte Grésy et Philippe Georges, de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas), s'étaient vu confier l'été dernier une mission par la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, sur l'accueil collectif des enfants de moins de 3 ans, période où se joue la construction des identités sexuées.

Dans leur rapport, remis jeudi à la ministre, les auteurs font le constat que les métiers de la petite enfance sont déjà marqués par "une forte division sexuelle", avec l'attribution aux personnels - majoritairement des femmes - de "caractéristiques féminines". La question est "absente des programmes" des professionnels, et la formation continue, "quasi inexistante sur ce point", poursuit le rapport.