Les restes de 24 Poilus inhumés près de Verdun

  • A
  • A
Les restes de 24 Poilus inhumés près de Verdun
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les ossements avaient été découverts par hasard fin mai dans la Meuse.

Les ossements de vingt-quatre soldats français tués durant la bataille de Verdun en 1916 et retrouvés seulement cette année ont été inhumés avec les honneurs militaires jeudi à la nécropole nationale de Douaumont, dans la Meuse.

Dans la brume et par un vent froid, 15 cercueils ont été solennellement déposés dans une fosse bordée de croix blanches, en présence d'autorités locales, de militaires, d'anciens combattants et de plus d'une centaine de curieux. Plusieurs corps ont été regroupés dans quelques cercueils car "il était impossible de reconstituer des corps complets" pour certains, a précisé Jean-Pierre Laparra, le maire de Fleury-devant-Douaumont, le village détruit durant la bataille de Verdun où les restes ont été retrouvés en mai dernier.

Cette cérémonie était "un moment très important pour ces soldats à qui il fallait rendre un hommage poignant parce qu'ils en avaient besoin", a-t-il estimé. Plusieurs membres de la famille de l'un d'eux, le Basque Jean Peyrelongue, étaient présents à l'inhumation, très émus. "On est très heureux de savoir maintenant où il est. On aura au moins une tombe sur laquelle se recueillir, parce qu'on a cherché tellement longtemps. On n'y croyait plus", a commenté Josette Morel, petite-fille du soldat Peyrelongue. "On a décidé de le laisser avec ses frères d'armes, là où il est mort", a-t-elle ajouté.

En novembre deux autres Poilus découverts au même endroit le même jour, fin mai, ont été rapatriés et inhumés dans leurs communes d'origine, l'un en Gironde et l'autre en Haute-Corse. Mais tous deux ont désormais aussi leurs croix "in memoriam" à la nécropole nationale de Douaumont, aux côtés de celles de leurs camarades. Parmi eux, 5 autres ont été identifiés et 19 ont été inhumés sous la mention "soldat inconnu".