Les pistes pour freiner la grogne entre taxis et VTC

  • A
  • A
Les pistes pour freiner la grogne entre taxis et VTC
Le rapport de Thomas Thévenoud préconise 30 solutions pour régler la lutte entre les VTC et les taxis.@ MaxPPP
Partagez sur :

ENFIN - Le député de Saône-et-Loire Thomas Thévenoud va remettre jeudi son rapport sur le sujet au Premier ministre Manuel Valls.

L’INFO. Comment enterrer la hache de guerre entre les taxis et leurs nouveaux concurrents, les Véhicules de Tourisme avec Chauffeur (VTC) ? C’était la mission confiée au député Thomas Thévenoud. Le socialiste va rencontrer le Premier ministre jeudi pour lui remettre son rapport et ses 30 propositions. Le but : mettre fin à une bagarre qui dure maintenant depuis près de six mois. Le document s’articule autour de deux idées : renforcer la réglementation des VTC et moderniser le métier de taxi.

Du concret. Parmi les propositions faites par le député de Saône-et-Loire, certaines tombent sous le sens. Il invite par exemple le législateur à obliger les taxis à accepter la carte bancaire. Pour les courses entre les aéroports et le centre-ville, Thomas Thévenoud conseille de supprimer le concept de compteur, au profit d’une somme fixe. Autre idée, en vigueur dans quasiment tous les pays du monde : une couleur unique pour tous les taxis.

Thomas Thévenoud préconise également la création d’une voie dédiée aux taxis et aux bus sur l'autoroute A1 entre Roissy et Paris. L’objectif : permettre aux taxis de relier les deux points plus facilement en heure de pointe et notamment d’éviter le calvaire de l’entrée de Paris au niveau de la porte de la Chapelle.

Boursier.com - Les taxis manifestent lundi contre la concurrence des VTC et la hausse de la TVA

Serrer la vis pour les VTC. Le rapport invite également le législateur à faire un effort accru de formation pour les chauffeurs des véhicules de tourisme, en imposant notamment une certification professionnelle. L’objectif est également de rendre obligatoire une assurance "transport à titre onéreux" comparable à celle des taxis. Aujourd'hui, les chauffeurs de VTC peuvent travailler avec leur simple assurance "responsabilité civile personnelle".

Le rapport propose par ailleurs un renforcement des moyens de contrôle pour traquer les VTC qui prennent des clients dans la rue pendant leur maraude. Normalement, seuls les taxis ont le droit de faire cela. L’idée : affirmer le monopole de ces derniers sur le transport de clients sans réservation.

Et moderniser les taxis. En contrepartie, le fonctionnement des “historiques” devra gagner en souplesse et proposer de nouveaux services. Les taxis auront notamment l'obligation de s'inscrire sur une plate-forme numérique. L’outil permettra aux clients de les géolocaliser en temps réel à toute heure du jour et de la nuit.

Ces 30 propositions, le député voudrait les porter dans une proposition de loi. Au bout : la promesse de la fin du gel des immatriculations appliqué aux VTC.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

FACT-CHECKING - Taxis contre VTC : aux origines du mal

ZOOM - Taxis : la fréquentation en baisse de 20 ?

DERAPAGE - Les VTC pris pour cible par les taxis en grève