Les perles du bac 2010

  • A
  • A
Les perles du bac 2010
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’heure est à la correction. Pour les professeurs, c’est parfois un moment de franche rigolade.

C'est bien connu, les copies des candidats au baccalauréat regorgent de "boulettes" qui font notre délice. Comme chaque année, les correcteurs n’ont pas manqué de relever les étourderies, bourdes ou simplement maladresses des élèves de terminale. Europe 1 vous recense quelques unes des fautes d’inattention qui se sont glissées sur les copies des prétendants au bac 2010.

En philosophie. C’est la matière reine des réponses bizarres et insolites. Les professeurs ont ainsi pu lire des raccourcis accompagnés de jolies fautes d’orthographe tels que "Darwin a démontré cette vérité que l'homme est un singe comme les autres", "Juger, c'est condamner à mort, et cela, l'historien n'est pas encore en mesure de le faire" ou encore "Citons pour exemple le Marquis de Saad [ndlr : Sade] qui prenait plaisir à torturé [à torturer] les gens dans sa cave".

Quant au "bla-blatage", il semble de mise pour les élèves peu inspirés par la dissertation de texte : "Ce texte s'intitule "L'éducation morale" et a été écrit par Durkheim, de son prénom Émile. Le document ne nous indique pas quand il a été écrit. Mais nous pouvons supposer vraisemblablement qu'il date de la période où Émile Durkheim était en vie". D'une logique implacable...

En géographie. Visiblement certains élèves sont fâchés avec la carte de l’Europe. Dans les copies, les correcteurs ont pu lire "Pays Basques au lieu de Pays-Bas", "Serbie au lieu de Sibérie" ou encore "Blême au lieu de Bâle". Les candidats sont allés jusqu’à écrire "Milhouze au lieu de Mulhouse" et à placer cette ville en Suisse, alors qu’il s’agit bien entendu d’une commune française.

En Histoire. Du Jacque Chiraque - au lieu de Jacques Chirac - au Général Pétain - au lieu de Maréchal Pétain -, les erreurs des candidats ont été nombreuses. Et certaines aberrations ont aussi fait leur apparition, telles que : "25% des Français sont morts pendant la seconde guerre mondiale en déportation".