Les oestrogènes dangereux après 65 ans

  • A
  • A
Les oestrogènes dangereux après 65 ans
@ MAXPPP
Partagez sur :

Avec un taux élevé d'oestrogènes, les risques cardiovasculaires deviennent plus importants.

Les conclusions d'une équipe de chercheurs de l'Inserm tordent le cou à l'idée reçue qui veut que les hormones féminines - les oestrogènes - aient un effet protecteur pour le coeur et les vaisseaux. Au contraire, après 65 ans, ces hormones augmentent même le risque cardio-vasculaire.

C'est ce que vient de démontrer une équipe de chercheurs de l'Inserm, qui a présenté vendredi matin ses résultats. Dirigés par Pierre-Yves Scarabin, ils ont suivi pendant quatre ans 6.000 femmes âgées de plus de 65 ans. Les chercheurs ont constaté qu'il y avait deux fois plus d'accidents cardiaques chez celles qui avaient un taux d'oestrogènes plus élevé que la normale.

"Un nouveau facteur de risque"

"Le point fort de cette étude est qu'on montre que les taux élevés d'oestradiol sont associés à une augmentation du risque indépendamment d'autres facteurs de risque comme l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie ou le diabète, ce qui prouve que c'est un nouveau facteur de risque", décrypte pour Europe 1 Pierre-Yves Scarabin, directeur de recherche à l'Inserm.

Ces recherches lèvent le voile sur les problèmes cardiaques chez les femmes. S'il est envisageable qu'on puisse, un jour, demander aux femmes de plus de soixante ans de contrôler leur taux d'oestrogènes comme on le fait par exemple pour le cholestérol, il faudra avant approfondir les recherches dans le domaine. Car on ne connait pas l'effet des oestrogènes chez les femmes plus jeunes.