Les nouvelles méthodes des escrocs financiers

  • A
  • A
Les nouvelles méthodes des escrocs financiers
@ MAXPPP
Partagez sur :

DECRYPTAGE - Après la tentative d’escroquerie à l’Elysée, le point sur les techniques utilisées.

Comme le révélait le Canard Enchaîné dans son édition de mercredi, l'Elysée a récemment failli se faire escroquer de 2 millions d'euros. Les auteurs de l’arnaque se sont fait passer pour des responsables du service financier du Château. Ils ont donné l'ordre au Trésor public, le banquier de l'Elysée, de virer deux millions d'euros. L’arnaque a été déjouée à temps. Mais cela n'est pas toujours le cas. Plusieurs grands groupes ont déjà été victimes de ce type d’escroquerie. En 2010, la police judiciaire a eu à traiter une trentaine d'affaires de ce genre. Tour d’horizon des méthodes employées.

Deux grandes techniques

L’une des méthodes les plus efficaces, c’est l’escroc qui se fait passer pour le président d’une grande entreprise. Il appelle le service comptable d’une filiale à l’étranger et demande à un employé de faire un virement de plusieurs millions d’euros vers un compte bancaire. En toute confidentialité pour ne pas mettre en péril la sécurité du groupe. Pour gagner la confiance de son interlocuteur, l’escroc va même jusqu’à donner son numéro de téléphone pour être contacté en cas de problème.

Les escrocs ont aussi recours à une autre astuce. Ils récupèrent les coordonnées d’une entreprise en se faisant passer pour un client. "Ils se font passer pour un client en disant "je vous donnerai une facture, je dois vous payer rapidement mais je n’arrive pas à lire votre numéro de compte", explique le commissaire divisionnaire Jean-Marc Souvira, patron de l’Office Central pour la Répression de la Grande Délinquance Financière (O.C.R.G.D.F.)

Les escrocs récupèrent alors le numéro de compte, fabriquent un faux ordre de virement, en prenant sur Internet le logo de l’entreprise et envoient un fax à la banque. "Mais si la banque est vigilante à 100%, cela ne passe pas", assure Jean-Marc Souvira.

Le timing

Pour avoir encore plus de chances de parvenir à leurs fins, les escrocs choisissent généralement le vendredi après-midi pour agir car le week-end, les services de contrôles sont fermés.