Les médecins à l'épreuve d'Internet

  • A
  • A
Les médecins à l'épreuve d'Internet
Le Conseil de l'Ordre des médecins (Cnom) a publié jeudi un livre blanc destiné à accompagner les médecins dans l'usage d'Internet.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le Conseil de l'Ordre des médecins a publié un livre blanc pour les accompagner sur le Web.

Maux de tête, fièvre, rhume, mal de gorge… qui ne s'est jamais renseigné sur Internet après l'apparition de certains symptômes suspects ? Et surtout, qui ne s'est jamais affolé en tombant sur des forums alarmistes ?

Pour éviter ce type de scénario, le Conseil de l'Ordre des médecins (Cnom) a publié jeudi un livre blanc destiné à accompagner les médecins dans l'usage d'Internet. L'organisme veut en effet insister  sur le rôle "prépondérant" des professionnels dans l'orientation du public vers des sites "pertinents et fiables".

Participer à la production d'informations

"Les recherches mal orientées du patient sur le Web pourraient conduire à des informations partiales ou erronées voire à des autodiagnostics ou des automédications potentiellement nuisibles pour sa santé", prévient le Conseil de l'Ordre dans un communiqué. "Face à ce constat, le médecin a un rôle central évident à jouer pour accompagner le patient dans ce nouvel environnement", justifie-t-il.

Le livre blanc du Cnom invite donc les médecins à adopter une posture active sur Internet. Les docteurs sont donc encouragés à "promouvoir auprès des organisations qui ont vocation à développer et faciliter l'accès à l'information en santé des règles déontologiques sur le web à respecter". Le Cnom les incite également à contribuer à la production de l'information en santé "à titre personnel ou dans le cadre de leurs organisations".

Orienter les patients

Cet ouvrage recueillant cinq préconisations vise aussi à "mettre le web au service de la relation médecins-patients". Les médecins, qui "ont un rôle prépondérant à jouer dans l'orientation du grand public vers des sites pertinents et fiables", doivent aider leurs patients "à développer leur sens critique sur la qualité de l'information mise en ligne en donnant leur avis et en conseillant des sites de référence", dans le cadre d'une consultation par exemple.

Autre préconisation : les médecins sont invités à "faire un usage responsable des médias sociaux numériques", comme "protéger la confidentialité des patients" dans le cadre d'intervention au sein des réseaux sociaux.

Le Cnom préconise enfin que le conseil délivré par téléphone ou par correspondance électronique à un patient suivi par le médecin soit reconnu comme un acte médical à part entière.