Les mauvais perdants devront payer

  • A
  • A
Les mauvais perdants devront payer
@ Reuters
Partagez sur :

Deux retraités réclamaient le partage des 874.000 euros gagnés par l'une de leurs amies.

Voici une histoire qui fera réfléchir ceux qui ont l’habitude de jouer au Loto entre amis. Lors d'une cure thermale à Aix-les-Bains en 2005, trois amis avaient joué six grilles de "Loto flash". Un des retraités avait acheté les billets, puis en avait remis deux à chacune de ses voisines de chambre. L'une d'elles, Suzanne, a eu l'heureuse surprise de détenir une grille contenant les six numéros gagnants.

L'octogénaire a encaissé son chèque de 874.000 euros seule, sans partager la somme avec ses camarades de jeu. Elle s'était justifiée en expliquant que si l'idée avait été de jouer en commun, alors les grilles n'auraient pas été individualisées.

200.000 euros d’intérêts

Les deux joueurs malheureux ne l'ont pas entendu ainsi et ont déposé plainte pour vol et abus de confiance contre leur amie ainsi que la fille et le gendre de cette dernière, entraînant le séquestre des deux tiers des gains, soit 580.000 euros.

Les plaignants ont été déboutés par la Cour de cassation, qui a rejeté leur pourvoi mardi. Cette décision va permettre une levée du séquestre au bénéfice des héritiers de Suzanne, qui s’est éteinte depuis. Les plaignants vont également devoir verser les intérêts de la somme consignée pendant cinq ans, soit à peu près 200.000 euros. Il y a fort à parier que la prochaine fois qu’ils rempliront une grille, ce sera en solitaire.