Les manifestants reviennent le 24 juin

  • A
  • A
Les manifestants reviennent le 24 juin
@ Reuters
Partagez sur :

Six syndicats ont appelé à une nouvelle journée de mobilisation sur les retraites le jeudi 24 juin.

Les syndicats attendent que le gouvernement ait dévoilé son projet, mais ils préparent déjà le terrain. Les syndicats CGT, CFDT, FSU, Unsa et Solidaires ont ainsi appelé lundi à une nouvelle journée de mobilisation sur les retraites le jeudi 24 juin prochain. C'est donc presque toute l'intersyndicale de la dernière journée de grève qui est reformée, à l'exception de la CFTC. FO continue de vouloir mener une action distincte.

"Le gouvernement, avec mépris, a affirmé vouloir maintenir le cap sans prendre en compte la mobilisation des salarié(e)s. Il écarte toute idée d'un véritable débat et distille son projet au fil de l'eau. C'est inacceptable", ont dénoncé les syndicats.

Faire douter le gouvernement

Les organisations, qui se sont réunies lundi à Montreuil en Seine-Saint-Denis, estiment que le gouvernement devrait présenter son projet de loi de réforme des retraites autour du 18 juin. Estimant que "rien n'est joué" avant sa présentation au Parlement en septembre, les syndicats misent sur une montée en puissance de l'opposition à une "réforme injuste".

Bien qu'ils tirent un bilan mitigé de la journée de manifestations et de grèves du 27 mai, les syndicats portent, dans une déclaration commune, "une appréciation positive sur la dynamique de mobilisation". C’est cette dynamique qu’ils souhaitent prolonger grâce à cette nouvelle journée de mobilisation.

Grève ou manifestation ?

Les responsables de l'intersyndicale définiront le 14 juin les modalités précises de cette nouvelle mobilisation. Deux options sont possibles, la grève ou les manifestations, mais aucune n’a encore été privilégiée.

Le secrétaire national de Solidaires, Pierre Khalfa, a jugé "extrêmement positif qu'on ait pu décider d'une nouvelle journée d'action", souhaitant aboutir à "une journée de grèves et de manifestation". "On est tout à fait en capacité de réussir le 24 juin une journée supérieure au 27 mai", a renchéri Selon Nadine Prigent, responsable CGT.

REAGISSEZ Les syndicats ont-ils raison d’organiser une nouvelle journée de mobilisation ?