Les intempéries les plus meurtrières

  • A
  • A
Les intempéries les plus meurtrières
@ MAXPPP
Partagez sur :

Zoom sur les catastrophes naturelles les plus meurtrières de France ces 20 dernières années.

Les crues exceptionnelles qui ont ravagé le département du Var mardi figurent parmi les intempéries les plus meurtrières survenues en France depuis 20 ans. Retour sur ces catastrophes naturelles.

Janvier - Février 1990. 81 personnes sont tuées lors d'une série de tempêtes d'une rare violence et de pluies diluviennes dans le nord et l'ouest de la France.

22 septembre 1992. 46 personnes, dont 37 à Vaison-la-Romaine, dans le Vaucluse, meurent dans des inondations provoquées par de violents orages dans plusieurs départements du Sud-Est.

Janvier 1995. L'ensemble du territoire est touché par de violents orages qui font 16 morts et 4 disparus.

Novembre 1999. 34 morts et 1 disparu lors des crues les plus graves depuis le début du siècle dans les départements de l'Aude, du Tarn, des Pyrénées-Orientales et de l'Hérault.

26 et 27 décembre 1999. 92 personnes meurent lors de deux tempêtes qualifiées par Météo France de "phénomène à l'extrême du possible en Europe". Des rafales de vent atteignant jusqu'à de 200 km/h balayent la France causant des dégâts matériels estimés à des dizaines de milliards de francs. "La tempête du siècle" provoque une pénurie d'électricité sur une échelle encore inconnue : dans tout le pays, plus de 3,4 millions de foyers sont privés de lumière et de chauffage en plein hiver.

6 juillet 2001. 13 personnes, venues assister à un spectacle dans un parc de Strasbourg, sont tuées lors de la chute d'un platane après un violent orage.

Entre les 8 et 10 septembre 2002. Des inondations, dues à des pluies exceptionnelles sur les Cévennes, font 24 morts dans le Sud-Est. Le département du Gard est le plus touché.

24 janvier 2009. La tempête "Klaus" fait 12 morts et cause d'importants dégâts dans le sud-ouest de la France, notamment dans la forêt des Landes.

28 février 2010. La tempête Xynthia, qui frappe principalement la Loire-Atlantique, la Vendée, la Charente-Maritime et les Pyrénées, fait 53 morts, dont 29 morts à La Faute-sur-Mer. Associée à une grande marée, la tempête a brisé des digues et envahi des lotissements en zones inondables. Cette catastrophe a provoqué plusieurs centaines de millions d'euros de dégâts.