Les illuminations, casse-tête écolo

  • A
  • A
Les illuminations, casse-tête écolo
Les illuminations de Noël sont devenues un enjeu économique, écologique et donc électoral.@ MAXPPP
Partagez sur :

A Noël, les municipalités tentent de réduire leurs dépenses d’énergie. Et surveillent leur budget.

Crise économique et réchauffement climatique obligent, les collectivités locales se sont lancées dans une vaste chasse aux économies. De nombreuses mairies ont donc annoncé vouloir faire des économies sur les éclairages de fête de fin d'année. Un vrai casse-tête de Noël.

Les illuminations de Noël ne représentent que 0,03% du budget annuel d'une mairie. Pourtant, les maires en font un argument politique en temps de crise : il n'y a pas de petites économies.

A chaque ville sa recette

Ainsi, la ville d’Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône, s'est converti aux ampoules basse consommation. A Castres, dans le Tarn, on décore uniquement les rues les plus commerçantes.

La municipalité d’Albi, dans le même département, a décidé d’innover : la ville loue ses éclairages de Noël au lieu de les acheter. "En les louant, vous évitez de stocker le matériel toute l’année et vous n’avez pas non plus à l’entretenir", se justifie Christelle Guillaumot qui a géré le dossier pour la mairie. Et cette dernière d’ajouter : "le budget de la collectivité, c’est comme un ménage : on a des limites". La limite, le maire d'Albi l’a fixée à trois euros par habitant, avec extinction des feux à 23 heures.

"On a trouvé le bon équilibre pour concilier les économies et la magie de la fête pour Noël", estime Christelle Guillaumot. En revanche, les sociétés qui vendent ces illuminations aux mairies accusent le coup : elles ont enregistré des baisses allant jusqu'à -20% de chiffre d'affaires au cours des deux dernières années.