Les fumeurs bientôt privés de plage ?

  • A
  • A
Les fumeurs bientôt privés de plage ?
Interdire le tabac à la palge, l'idée fait son chemin à un croire un sondage réalisé par l'Ifop.@ REUTERS
Partagez sur :

Trois Français sur quatre y seraient favorables. La ville de La Ciotat tente l’expérience.

Les trois-quarts des Français sont favorables à une interdiction de fumer sur les plages, selon un sondage Ifop réalisé pour le quotidien régional Ouest France. 42% des personnes interrogées se déclarent même "très favorables" à une telle mesure, et seulement 9% y sont "très opposées".

Les femmes et les personnes âgées se montrent les plus déterminés à une telle interdiction : 77% des femmes sondées sont pour, contre 71% des hommes, et 82% des sondés âgés de 65 ans et plus y sont favorables, contre 73% des moins de 35 ans.

En termes politiques, le sondage montre un rejet plus important de l'interdiction chez les sympathisants d'extrême gauche : 45% des sondés revendiquant une telle orientation politique y sont hostiles. Ce sondage a été réalisé auprès d'un échantillon de 1.002 personnes.

La Ciotat et sa plage pilote

La mairie de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône, a décidé de suivre l'exemple de New York en mettant en place cette saison une plage non-fumeur. Les baigneurs fumeurs et non-fumeurs en sont très satisfaits, selon Guy Patzlaff, premier adjoint à la mairie.

"Les gens ont fortement apprécié, surtout ceux qui ont des enfants. Il n’y a rien de plus désagréable quand vous avez un gamin qui s’amuse à faire des pâtés de sable et qu’il trouve des mégots qu’il porte à sa bouche", a justifié Guy Patzlaff lundi sur Europe 1.

"Très, très peu de contestataires"

Et le premier adjoint au maire de La Ciotat de poursuivre : "je pense que la décision que nous avons prise fait plaisir à tout le monde, même les fumeurs l’ont comprise. On a eu très, très peu de contestataires, ils viennent même nous féliciter. On ne contraint personne, nous avons des surveillants sur la plage, dont deux CRS, ils avertissent tout bonnement tout le monde que ce n’est pas fumeur et ça s’arrête là".

"Je pense que nous avons pris une bonne décision. Si certains nous copient, on en sera ravis", conclut Guy Patzlaff. Preuve du bon accueil de cette mesure, l'adjoint au maire chargé de l'environnement affirme avoir reçu des demandes similaires pour les aires pour enfants.