Les Français trop accros aux somnifères et aux anxiolytiques

  • A
  • A
Les Français trop accros aux somnifères et aux anxiolytiques
@ MAXPPP
Partagez sur :

SANTÉ - La consommation de benzodiazépines repart à la hausse. L’ANSM veut mieux l’encadrer.

L’info. Les Français figurent parmi les plus gros consommateurs mondiaux d’anxiolytiques et autres antidépresseur. Mais malgré les appels répétés à la vigilance, rien n’y fait : dans son rapport sur la consommation des benzodiazépines en France, publié mercredi, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) constate que leur consommation est repartie à la hausse.
>> A lire aussi - Médicaments : qu'en disent les Français ?

08.01.Medicament.anxyolitique.Xanax.prozac.lexomil.e1default.930.620

Les benzodiazépines, c’est quoi ? Il s’agit de "molécules qui agissent sur le système nerveux central et qui possèdent des propriétés anxiolytiques, hypnotiques, myorelaxantes et anticonvulsivantes", rappelle l’ANSM. En clair, ce sont des médicaments psychotropes (qui agit chimiquement sur le psychisme) utilisés pour traiter l’anxiété, les troubles du sommeil, voire l’épilepsie et les convulsions musculaires. Les molécules les plus répandues sont l’alprazolam , le zolpidem et le bromazépam. On les retrouve dans le Xanax, le Lexomil, le Temesta ou encore le Myolastan.

Mais, comme tout psychotrope, ces sédatifs psychiques induisent des risques neuro psychiatriques et une dépendance. De plus, "chez le sujet âgé, la consommation de benzodiazépines peut favoriser les chutes et perturber la mémoire. Enfin, certaines études récentes font état du lien potentiel entre ces substances et la survenue d’une démence", précise l’ANSM.

pharmacie, médicaments, industrie, santé, visiteur médical, medecin, prescription

Le constat : trop de médicaments, trop longtemps. Si ces médicaments sont un outil utile dans la pharmacopée des professionnels de santé, ils doivent être utilisés avec parcimonie. Ce qui n’est pas le cas aux yeux de l’Agence du médicament. "131 millions de boîtes de médicaments contenant des benzodiazépines ou apparentées ont été vendues en France en 2012", souligne l’ANSM, un chiffre en hausse constante depuis 2010, alors que la tendance s’était inversée précédemment. En outre, "environ 11,5 millions de français ont consommé au moins une fois une benzodiazépine en France en 2012".

Les Français en consomment donc de plus en plus, mais leur traitement dure également trop longtemps : l’ANSM constate "une utilisation annuelle de 4 à 5 mois" alors que la durée maximale de prescription est limitée à 12 semaines pour les anxiolytiques et 4 semaines pour les hypnotiques.

12.09.Bandeau.sante.medecin.e1default.460.100

Les femmes seniors premières concernées. " Les consommateurs de benzodiazépines âgés en moyenne de 56 ans sont principalement des femmes pour près des 2/3 d’entre eux. Un tiers des femmes de plus de 65 ans consomment une benzodiazépine anxiolytique et près d’une sur cinq (18 %) une benzodiazépine hypnotique", précise le rapport.
>> A lire aussi : Les personnes âgées consomment trop de médicaments

Mieux encadrer les prescriptions. Face à ce constat, "un nouveau plan d’actions va être proposé par les autorités sanitaires courant 2014 pour mieux encadrer ces prescriptions de benzodiazépines et mieux informer professionnels de santé et patients sur leurs risques afin de prévenir la banalisation de leur recours", précise l’agence du médicament.

sur le même sujet, sujet,

SECU - Les remboursements ne diminueront pas

ZOOM - Bientôt un médicament contre l'addiction au cannabis ?

ARGENT - Médicaments : des prix du simple au double

ETUDE - Les comprimés effervescents sont trop salés