Les Français ne veulent pas rouler moins vite

  • A
  • A
Les Français ne veulent pas rouler moins vite
Les Français sont majoritairement contre l'idée de revoir leurs vitesses maximales à la baisse.@ MaxPPP
Partagez sur :

SONDAGE - Trois-quarts des personnes interrogées sont contre une baisse de 10 km/h sur toutes les routes.

12.02 aire de repos route 930x620

© MaxPPP

Les Français tiennent à leurs acquis. Y compris sur la route, malgré le nombre toujours élevé de morts au volant. Un sondage de l'Ifop pour Radio Alouette montre qu'ils sont clairement opposés à toute idée de réduction des limitations de vitesse, quelles que soient la nature de la route (autoroute, route nationale, ville). Manuel Valls avait pourtant laissé entendre qu'une telle idée était "inéluctable", le 11 juillet.

>> Lire aussi : Vers une baisse de 10 km/h sur toutes les routes

Au total, 76% des 1.005 Français interrogés selon la méthode des quotas par l'institut de sondage sont contre ce début d'idée, dont 49% y sont "tout à fait opposés". Naturellement, l'aversion est la plus forte chez les foyers détenteurs d'un véhicule motorisé (78%), tandis que ceux qui n'en possèdent pas se disent en majorité favorables à cette baisse (51%). Un sondage d'Europe1.fr portant sur la même question avait déjà montré une opposition forte à cette idée mi-juillet, avec 86% de sondés contre, et seulement 12% pour (2% sans opinion).


La question posée par l'Ifop portait sur une baisse de vitesse maximale de 130 km/h à 120 km/h sur autoroute, de 90 km/h à 80 km/h sur route nationale, et de 50 km/h à 30 km/h en ville. Le ministre de l'Intérieur citait au passage l'exemple de l'Espagne, où la baisse des limitations a permis de faire chuter la mortalité sous la barre symbolique des 1.500 victimes par an.

En France, 3.645 personnes ont trouvé la mort sur les routes en 2012 - un plus bas historique - et 26% des accidents mortels avaient pour cause une vitesse excessive.

Consultez les détails du sondage de l'Ifop ci-dessous :