Les Français moins friands de médicaments

  • A
  • A
Les Français moins friands de médicaments
@ MAXPPP
Partagez sur :

La consommation a baissé et les dépenses se sont stabilisées en 2011. Une première.

• L'info. Après des années de hausse continue, la France a réussi à contenir ses achats de médicaments en 2011. La baisse des volumes achetés n’est certes que de 0,8% mais c’est une première. Le résultat de plusieurs réformes initiées par l’Assurance maladie, en particulier sur les génériques. Après des années passées à multiplier les réformes et les déremboursements pour limiter la consommation de médicaments, la France a enregistré en 2011 sa première baisse des achats. Dans le détail, le nombre de boîtes vendues a diminué de 0,8% par rapport à 2010, pour un montant total en hausse de seulement 0,2%.

Comment l’Assurance maladie y est-elle arrivée ? Cette baisse de la consommation médicamenteuse s’explique par plusieurs facteurs : il y a certes eu des campagnes de sensibilisation pour éviter la surconsommation, mais aussi le déremboursements de médicaments "à service médical rendu insuffisant" et de nouvelles règles du jeu imposées aux médecins. Résultats, ces derniers ont moins prescrit et surtout privilégié les génériques, bien moins coûteux.

12.09.Bandeau.sante.medecin.prescription.vitale.MAXPPP.460.100

© MAXPPP

Quel médicament coûte le plus cher ? Le Tahor, médicament contre le cholestérol, occupe le premier rang en termes de montants remboursés (469 millions d'euros en 2011, en baisse de -2,4%), suivi par le Crestor (309,7 millions, en hausse de +9,7%), un autre anti-cholestérol.

Les nouvelles priorités. "Il y a encore des marges de manoeuvre, notamment en ce qui concerne les antibiotiques", a souligné Mathilde Lignot-Leloup, chargée de l'organisation des soins à l'Assurance maladie. De même, les prescriptions faites par les hôpitaux sont sous surveillance : elles ont en effet augmenté de 327 milliards quand celles initiées par les médecins de ville ont baissé de 294 milliards.
>> A LIRE AUSSI : Sécu : ce qui plombe les comptes

La France reste championne des médicaments. Malgré cette baisse des dépenses, la France reste en effet en tête des huit principaux pays européens pour les dépenses de médicaments par habitant. L’Hexagone devance le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Italie, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Finlande, la Norvège.