Les Français champions du pessimisme

  • A
  • A
Les Français champions du pessimisme
Partagez sur :

D'après un sondage, les Français abordent avec anxiété l'avenir économique du pays.

L'année 2012 ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices pour les Français. A en croire un sondage* BVA réalisé avec le réseau Gallup International pour Le Parisien - Aujourd'hui en France, ils sont les champions du monde du pessimisme économique. Loin devant les Nigérians ou encore les Irakiens.

81% des Français interrogés pensent ainsi que 2012 sera une année de difficultés économiques.   Le solde optimistes-pessimistes atteint -79 contre -3 au niveau mondial. "Jamais nous n'avions enregistré un score aussi bas en près de 35 ans d'enquêtes", notent les auteurs du sondage. Il faut dire que le contexte économique n'arrange pas les choses. L'Insee anticipe ainsi une légère récession au dernier trimestre 2011 et au premier trimestre 2012.

Le moral des Européens en berne

D'ailleurs, crise sur le Vieux continent oblige, des pays européens figurent aux neuf premières places du "top 10 des pessimistes" concernant de futures/difficultés économiques.           

L'Irlande arrive en deuxième place après la France, devant l'Autriche et la Belgique.

L'espoir de l'Afrique

L'Afrique mène le camp de l'espoir économique et le Nigéria, troisième économie africaine et douzième producteur de pétrole, garde sa place de nation la plus optimiste du monde en termes de perspectives économiques, devant le Vietnam et le Ghana.    

La Tunisie, qui a connu en 2011 un soulèvement démocratique, est sixième, juste derrière le Soudan du Sud, pays indépendant depuis juillet. L'Irak, pays riche en pétrole mais meurtri par la guerre, est dixième.    

Les Nord-Américains affichent quant à eux un bilan contrasté : pessimistes pour le monde, ils sont optimistes pour eux-mêmes, "même s'ils le sont nettement moins que l'an dernier", note par ailleurs BVA.

*L'enquête a été réalisée par le réseau Gallup International entre le 26 octobre et le 13 décembre auprès de 51.000 personnes dans 51 pays. En France, le sondage a été réalisé par l'institut BVA par internet du 2 au 4 décembre auprès d'un échantillon de 1.671 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.