Les femmes encore marginales

  • A
  • A
Les femmes encore marginales
@ MAXPPP
Partagez sur :

Leur progression à des postes-clés est quasi-nulle, selon un rapport du Conseil de l’Europe.

Le rapport est sans appel. Aucun "progrès majeur" n'a été réalisé pour accroître la présence des femmes dans les instances de décision politiques depuis 2005, constate le Conseil de l'Europe dans une note rendue publique lundi. Le rapport intitulé "Démocratie paritaire - une réalisation encore lointaine" compare les chiffres fournis en 2005 et en 2008 par les 47 pays membres de l'organisation. Les principaux résultats en chiffres :

Politique

En 2008, seuls deux chefs d'Etats "élus par les citoyens" étaient des femmes alors qu'aucune n'a cette responsabilité lorsqu'il s'agit d'une nomination par le parlement. Léger progrès en revanche parmi les chefs de gouvernements puisqu’on trouve 5,1% de femmes, contre à peine 1% en 2005.
En tant que membres du gouvernement, elles sont en moyenne 24,4%, en hausse de 3,2%. Elles sont 60% en Finlande, le seul pays avec l'Espagne (52,9%) où elles devancent les hommes. Egalement au tableau d'honneur, l'Autriche (46,2%) talonnée par la Suède (45,5%), la Norvège (44,4%) et la France qui avec 43,8% a progressé de 24,4%. En queue de peloton, les gouvernements de l'Azerbaïdjan, de la Bosnie-Herzégovine et de Monaco n'ont aucune femme parmi leurs ministres.
Dans les parlements, on décomptait en 2008, environ 24% de femmes "élues" (+3%), et 23,6% de femmes nommées (+5,4%).

Syndicats

Peu présentes dans les emplois à responsabilité des entreprises, les femmes occupent seulement 7% des postes syndicaux clefs en Europe, selon les données de la Confédération européenne des syndicats. Elles représentent pourtant près de 45% des membres des organisations syndicales affiliées à la CES.

Justice

Dans le domaine judiciaire, on recense 21,7% de femmes dans les cours constitutionnelles européennes. Actuellement, il y en a deux au Conseil constitutionnel nommés par le Sénat : Dominique Schnapper et Jacqueline de Guillenchmidt.