Les "femmes-clés" de l’affaire Karachi

  • A
  • A
Les "femmes-clés" de l’affaire Karachi
@ Maxppp
Partagez sur :

Les témoignages de deux épouses ont précipité l’enquête sur les malversations financières.

Deux femmes pour trois mises en examen. Les derniers rebondissements dans l’affaire Karachi sont la conséquence directe des témoignages de deux femmes, qui s’étaient montrées très discrètes jusqu’alors.  Ces deux jolies blondes, Hélène de Yougoslavie et Nicola Johnson, respectivement épouse de Thierry Gaubert et ex-femme de Ziad Takieddine, ont été entendues par les enquêteurs et ont livré des témoignages très précis. Conséquence : en dix jours, Ziad Takieddine, Thierry Gaubert et Nicolas Bazire ont été mis en examen. Qui sont ces femmes, et quel a été leur rôle dans la précipitation de l’enquête ?

Hélène de Yougoslavie gaubert 930x620

© Maxppp

Hélène de Yougoslavie et les valises de billets. La princesse Hélène de Yougoslavie, l'épouse de Thierry Gaubert, ex-conseiller de Nicolas Sarkozy à la mairie de Neuilly et au ministère du Budget, est la fille du prince Alexandre de Yougoslavie et de la princesse Maria Pia de Savoie. Elle s’est mariée en 1988 à Thierry Gaubert, lors d'une cérémonie civile à la mairie de Neuilly-sur-Seine, célébrée par le maire de l'époque Nicolas Sarkozy.

Hélène Gaubert a raconté aux enquêteurs que son mari, dont elle vit séparée mais sans être divorcée, avait accompagné l'intermédiaire Ziad Takieddine en Suisse pour aller y chercher des valises "volumineuses de billets" durant la période 1994-95, ont révélé Mediapart et Le Nouvel Obs. Des "mallettes" récupérées en France, selon elle, par Nicolas Bazire, ancien directeur de campagne d'Edouard Balladur et proche de Nicolas Sarkozy, mis en examen jeudi pour complicité d'abus de biens sociaux. Thierry Gaubert a, lui, été mis en examen mercredi par le juge Renaud van Ruymbeke, pour recel d’abus de biens sociaux.

nicola johnson takieddine 930x620

© Capture d'écran Telegraph

Nicola Johnson et les biens de Takieddine. D'autres révélations émanent de l'ex-femme de Ziad Takieddine. Nicola Johnson, d'origine britannique, a fait saisir pendant l'été les biens de son ex-mari dans le cadre d'un divorce conflictuel.

Mais elle a aussi et surtout témoigné devant les enquêteurs. Des documents et photos sur le patrimoine, les négociations de contrats d'armement et les fréquentations politiques de son ex-époux ont parallèlement été dévoilées par Mediapart. Ce patrimoine, évalué à une centaine de millions d'euros, comporte un prestigieux hôtel particulier dans le XVIe arrondissement, une villa au cap d'Antibes, une autre à Londres. Tous ces biens ont été saisis par la justice.

Sur l'une des photos datant de 2003, on voit Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, et l'ex-ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux en compagnie de Ziad Takieddine sur le yacht de ce dernier. Une autre montre Thierry Gaubert avec l'homme d'affaires franco-libanais toujours sur ce yacht. Ziad Takieddine a été mis en examen le 14 septembre pour abus de biens sociaux.