Les étudiants en médecine vont devoir re-plancher

  • A
  • A
Les étudiants en médecine vont devoir re-plancher
@ MAXPPP
Partagez sur :

La dernière épreuve pour les étudiants de 6ème année doit être annulée. Colère dans les rangs.

Cela devait être - pour plusieurs milliers d’étudiants - l’ultime épreuve de leur cursus. Les étudiants en 6e année de médecine ont vu leur examen annulé mercredi, selon des témoignages de plusieurs candidats.

"Dans un souci d'équité, le président et les vice-présidents du jury des épreuves classantes nationales 2011 ont décidé d'annuler l'épreuve de lecture critique d'article (LCA) du 1er juin 2011", écrit le Centre national de gestion, chargé de l'organisation des concours sous la tutelle du ministère de la Santé, dans un communiqué.

"Des fuites sur les sujets"

"La première épreuve du mercredi matin a été annulée du fait d'erreurs relevées successivement dans l'énoncé. Ces erreurs, source de confusion pour les candidats, ont motivé la décision", est-il expliqué dans le texte.

"Le jury a décidé de faire passer l'épreuve de réserve le mercredi après-midi. Au cours de cette session du mercredi après-midi, un retard lié à des problèmes techniques dans l'un des centres a suscité une agitation dans plusieurs sites, favorisant la connaissance prématurée du sujet par certains candidats. Des informations concordantes rapportées au jury sur des fuites ont conduit à suspendre l'épreuve", est-il ajouté.

Les étudiants dépités

A Toulouse, il manquait des brouillons et des copies. L’annonce de l’annulation a provoqué le mécontentement des étudiants. "On a travaillé pendant trois ans, ce n’est pas du tout respectueux de notre travail", se désole ainsi Roxanne au micro d’Europe 1.

Sur le campus, beaucoup d’étudiants, qui comptaient faire la fête pour célébrer la fin des examens, se sentent frustrés. Certains d’entre tentent toutefois de conjurer le sort en sabrant le champagne.

Jeanne, qui a fait la route depuis Bordeaux, confie elle son désarroi. L’épreuve, insiste-t-elle, "est très stressante, qui conditionne la vie des futurs médecins". "On est très déçus (…) si on doit recommencer une épreuve ou toutes les épreuves, ça va nous coûter très cher de revenir", craint en outre l’étudiante.

Un nouvel examen avant le 24 juin

De son côté, le Centre national de gestion tente de limiter la casse. L’organisme a ainsi assuré que seule cette ultime épreuve devrait être repassée par les étudiants.

Un nouvel examen devrait donc logiquement avoir lieu avant le 24 juin, pour respecter les délais légaux.