Les étudiants en médecine ne décolèrent pas

  • A
  • A
Les étudiants en médecine ne décolèrent pas
@ MaxPPP
Partagez sur :

Malgré les manifestations, le ministère de la Santé confirme la tenue d'un nouvel examen.

Le ministère de la Santé reste ferme. Les étudiants en médecine vont devoir repasser leur dixième et dernière épreuve du concours d'internat malgré les manifestations qui ont rassemblé les candidats malheureux un peu partout en France. Ils réclamaient la suppression pure et simple de l'examen annulé mercredi en raison de sujets erronés.

"On s’est donné à fond. On a bossé comme des fous et là on se retrouve à être pris comme des chèvres", s'insurge une étudiante en 6ème année, présente vendredi devant le Ministère de la Santé. "Je suis très en colère contre eux, c’est à eux de prévoir et d’anticiper et ils ne l’ont pas fait", soupire-t-elle.

"On n'a plus envie", dit cette étudiante de 6ème année :





"On nous demande d’être les meilleurs et, derrière, eux n’assument pas de relire un sujet. C’est incroyable pour nous. On est juste pris comme des chèvres et on doit subir ce qu’ils veulent", poursuit la candidate malheureuse.

"On gagne 200 euros par mois alors il faut arrêter de nous demander l’impossible. Psychologiquement, on n’en peut plus. On avait besoin de se reposer. On avait besoin de relâcher un peu la pression et là, finalement, ils nous redémoralisent. On n’a plus envie. On est là pour crier notre mécontentement parce qu’on ne veut plus subir", conclut-elle.

Un nouvel examen devrait avoir lieu avant le 24 juin, pour respecter les délais légaux.