Les éthylotests bientôt obligatoires

  • A
  • A
Les éthylotests bientôt obligatoires
Les ethylotest devraient être rendus oblilgatoires dans les véhicules au printemps prochain.@ MAXPPP
Partagez sur :

DECRYPTAGE - Au printemps, les automobilistes devront en avoir un dans leur véhicule.

Nicolas Sarkozy, reprenant une proposition de plusieurs députés, a annoncé mercredi que les éthylotest deviendraient obligatoires dans les voitures d’ici quelques mois. Certains seront rassurés, il ne s’agit pas des éthylotests anti-démarrage mais bien d’une mesure de prévention : aujourd'hui l'alcool est la première cause de mortalité sur la route, 31% en 2010, soit environ 1.300 morts.

Le texte prévoyant de rendre obligatoire ces éthylotests doit être présenté au Parlement mais pour le moment, la date n’est pas encore fixée.

Comment choisir l’éthylotest ?
Concrètement, au moment d'acheter votre éthylotest, vous aurez le choix. Le basique, le ballon avec ses cristaux qui virent au vert quand vous soufflez. Il vous en coûtera 1 à 2 euros pièces. Vous pourrez également opter pour la version électronique. Pour cette petite machine, vous devrez débourser une centaine d’euros. Mais vous pourrez la réutiliser, mesurer avec précision votre alcoolémie et le cas échéant, évaluer combien de temps il vous faudra pour redescendre sous le taux légal.

Quelles sanctions en cas d’oubli ?
Qui dit éthylotest obligatoire dit sanction si vous vous avez oublié de vous en procurer. Comme pour le gilet jaune ou le triangle, il devrait vous en coûter 135 euros d'amende.

Et si vous optez pour le ballon, vous devrez probablement en prendre deux pour en avoir un d'avance dans votre véhicule.

Et pour les deux roues ?
Bien évidemment, il n’y a pas d’exception prévue pour les deux roues. Motos et scooters seront également sous le coup de la loi, les initiateurs du projet n'ayant pas l'intention de faire des privilégiés.

Vers un durcissement des peines ?
Au ministère de l'Intérieur, on affirme qu'il s'agit d'une mesure de prévention, il n'est pas prévu pour l'heure que l'on s'en serve d'argument pour durcir les peines en cas de contrôle positif par les policiers ou les gendarmes, ni en cas d'accident. Pour le volet répressif, un autre texte est déjà prêt. Il prévoit un retrait de 8 points pour les conducteurs qui seront pris au volant avec plus 0.8 grammes par litre de sang.