Les Enfoirés victimes de la revente de billets
Les Enfoirés victimes de la revente de billets

Les Restos du cœur vont entamer des procédures judiciaires contre plusieurs sites Internet.

Trop, c'est trop pour les Restos du cœur. Les places pour le concert des Enfoirés, qui sont parties en moins de trois heures fin novembre, sont revendues au marché noir sur Internet. Et ce, à des prix "exorbitants", dénonce mercredi l’association, qui a lancé au lendemain de Noël un appel de détresse.

De 43 à 1.490 euros

Différents sites de vente en ligne permettent aux particuliers de revendre leurs places pour cette série de sept concerts prévus début février à Lyon. Alors que les billets étaient affichés au prix de 43, 53 ou 65 euros, certains revendeurs ne se gênent pas pour augmenter les tarifs.

En navigant sur Internet, le journal Le Progrès a ainsi découvert que viagogo.fr proposait jeudi une place en première catégorie à 1.490 euros, soit plus de vingt fois son tarif normal. Jeudi après-midi, le site avait visiblement retiré cette vente. Restaient à acheter toutefois des billets à 999 euros l’un en catégorie 3, à acquérir par lot de deux places. Avec les frais de réservation et de livraison, acheter ces deux places revient à 2 387,59 euros.

"Nous ne pouvons pas les laisser faire"

Le phénomène n'est pas nouveau pour les Restos du cœur. L’association explique avoir "toujours combattu le marché noir ". Elle assure que c’est un "problème récurrent" mais qui prend une dimension particulière alors qu’elle est confrontée à une campagne d'hiver difficile.

Les Restos du cœur ont annoncé que des procédures judiciaires en référé avaient été récemment entamées contre plusieurs sites. "Nous ne pouvons pas les laisser faire", a réagi l’association, se refusant à commenter plus en détail le sujet jusqu'aux décisions judiciaires, attendues dans un délai d'un mois environ.

De nouvelles places, debout, seront mises en vente début janvier. Chaque année, près de 80.000 spectateurs assistent aux concerts des Enfoirés.