Les doutes de l’ex-épouse de Krombach

  • A
  • A
Les doutes de l’ex-épouse de Krombach
Danielle Gonnin, la mère de Kalinka, sur les marches du Palais de justice de Paris.@ MaxPPP
Partagez sur :

Elle se demande si elle n’a pas été droguée par le médecin la nuit de la mort de sa fille.

C'est une première dans l'affaire Kalinka. Danielle Gonnin, la mère de la fille de 14 ans retrouvée morte dans son lit en 1982, a fait part mercredi de ses doutes à l'égard de son ex-mari Dieter Krombach, jugé depuis mardi devant la cour d’Assises de Paris. Depuis quelques mois, Danielle Gonnin se demande en effet si son ex-mari ne l’a pas endormi avec des somnifères le soir du drame.

"J'ai appris qu'il m'avait donné des somnifères"

A l’origine de ces doutes, l’enquête sur les causes sur la mort de Kalinka, relancée en 2010 après l’enlèvement du docteur allemand Dieter Krombach  et son retour forcé en France. "J'ai appris qu'il m'avait donné des somnifères pour avoir des rapports avec une femme dans notre maison", a indiqué Danielle Gonnin. "Quand on l'a fait une fois, on peut le faire d'autres fois. C'est sûr que ça met des doutes, des doutes sur les raisons pour lesquelles j'ai tant dormi cette nuit-là", a-t-elle lâché dans la salle d'audience.

Car la nuit du drame, la mère de Kalinka a dormi particulièrement longtemps, se couchant tôt et ne se réveillant qu’à 9 heures, à l’injonction de Dieter Krombach. "A moins que je sois très, très fatiguée, je me levais plus tôt, c'est pour ça que je me pose des questions", a expliqué Danielle Gonnin.

La mère a tout de suite pensé à la piqûre

La veille de sa mort, Kalinka avait reçu une injection de Kobalt-Ferrlecit effectuée par Dieter Krombach. Un traitement courant pour la mère et la fille qui présentaient des symptômes d'anémie. Alors, quand, au matin du 10 juillet 1982, la mère a trouvé sa fille morte dans son lit, Danielle Gonnin a "tout de suite pensé à la piqûre".  Mais Dieter Krombach l’avait à l’époque rassuré, lui expliquant qu’il n'y a jamais eu de problème avec ces piqûres'",  a raconté Danielle Gonnin à la barre mercredi.

Désormais, les doutes sont réapparus, et la mère de Kalinka n’attend plus qu’une chose. "Je veux qu'il dise exactement ce qu'il s'est passé parce que ça fait du mal à tout le monde".