Les dons victimes de la crise ?

  • A
  • A
Les dons victimes de la crise ?
A Lille, un bénévole des Restos du coeur a confié recevoir 20% de chèques en moins par rapport à la même, période l'an dernier.@ MAXPPP
Partagez sur :

Alors que l'année 2012 touche à sa fin, les associations caritatives font un 1er bilan.

"On a à peu près autant de donateurs, mais le don moyen va vraisemblablement baisser". Alors que l'année 2012 touche à sa fin, c'est un bilan assez morose qu'a dressé, sur Europe1 vendredi midi, Françoise Sampermans la présidente de France Générosités - qui regroupe 75 associations caritatives qui font appel aux dons des particuliers comme les Restos du coeur, la Croix-Rouge française, le Secours Catholique.

"Plus d'inquiétudes cette année"

"Les Français sont en général assez généreux et les années précédentes, malgré les difficultés, les dons ont continué à augmenter même légèrement, mais cette année nous avons plus d'inquiétudes", a souligné Françoise Sampermans. Selon une étude de France Générosités, un donateur sur deux envisage d'ailleurs de revoir à la baisse ses dons.

Sur le terrain, malgré l'absence de bilan global, le ressenti va dans le même sens. A Lille, un bénévole des Restos du coeur a confié recevoir 20% de chèques en moins par rapport à la même, période l'an dernier.

"Je ne pourrai plus donner d'argent"

A défaut d'argent, certains bénévoles ont confié, au micro d'Europe1, recevoir des mots d'excuses.

"Il y en a encore ce matin j'ai reçu une lettre disant 'c'est la dernière fois que je vous écris car je ne pourrais plus vous donner d'argent. Mes conditions de vie sont devenues tellement difficiles'", a raconté Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français sur Europe1.

A l'Association la Mie de pain, les dons ont diminué de 10%.

L'espoir du rush de fin d'année

Un espoir demeure tout de même : les résultats définitifs des collectes de fin d'année ne sont pas encore connus. Or, à la période des fêtes, les Français se montrent généralement plus généreux.

Et puis il y a l'effet du rush lié au dispositif fiscal… et il reste encore 3 jours pour bénéficier, moyennant un don, de réductions d'impôt pour 2012.