Les dirigeants d'Essex libérés

  • A
  • A
Les dirigeants d'Essex libérés
@ MAXPPP
Partagez sur :

Après trois nuits dans l'entreprise, la direction a été libérée avant la reprise des négociations.

Les deux dirigeants de l'usine de fabrication de fils de cuivre Essex qui étaient séquestrés par des salariés à Mâcon (Saône-et-Loire) ont été libérés dans la nuit de vendredi à samedi.

Il s’agissait de leur troisième nuit dans les locaux de l'entreprise, vouée à la fermeture. La justice avait refusé vendredi l'intervention de la police, réclamée par la direction de la société.

Un accord a été conclu dans la nuit, sur le déroulement des négociations, qui doivent reprendre dans la journée.

Le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, a exprimé samedi sa satisfaction après ces libérations, tout en regrettant "que cette séquestration ait eu lieu et ait duré aussi longtemps". "Je déplore ces méthodes de chantage à la liberté d'une petite minorité de salariés qui ne fait en rien progresser les choses", écrit-il dans un communiqué intitulé "Essex : Satisfaction, Regret, Espoir".

Il estime cependant qu'après ces libérations, "l'espoir d'un dialogue utile et efficace revient pour assurer à tous les salariés un plan de sauvegarde de l'emploi digne de ce nom".

Les salariés qui occupent le site retenaient le directeur et le directeur des ressources humaines pour exiger des indemnités de départ substantielles. Les 86 salariés d'Essex ont appris la fermeture du site de Mâcon en octobre dernier.