Les demandes d'euthanasie restent rares

  • A
  • A
Les demandes d'euthanasie restent rares
@ BBC
Partagez sur :

Le fait de mettre fin à la vie d'une personne à sa demande représente seulement 0,6 % des décès.

Selon une étude de l'Institut national d'études démographiques (INED) sur les décisions prises par le corps médical face aux patients en fin de vie, les pratiques d'euthanasie sont exceptionnelles, indique Le Monde. "Le fait pour un tiers de mettre fin à la vie d'une personne à sa demande" représente en effet seulement 0,6 % des décès, dont 0,2% sont pratiquées en administrant délibérément une substance pour mettre fin à la vie.

Le souhait d'accélérer leur mort a toutefois été exprimé par 16 % des patients. Les demandent d'euthanasie sont elles plus rares, 1,8% des patients en fin de vie l'évoque, soit 9.000 demandes sur les 500.000 décès comptabilisés chaque année.

Sur l'ensemble des décès recensés par l'INED, c'est-à-dire 5.217, 47,7% des décisions médicales ont eu pour conséquence d'abréger la vie. Dans 3,1 % des cas, cette décision a même été prise dans l'intention de la précipiter, ce qui est illégal, rapporte Le Monde.