Les cinq jobs d'été les plus fous

  • A
  • A
Les cinq jobs d'été les plus fous
Parmi les jobs d'été à pourvoir : steward ou hôtesse de yacht de luxe.@ MAXPPP
Partagez sur :

ZOOM - Europe1.fr a listé quelques-unes des offres les plus extravagantes.

Il reste moins d'un mois aux étudiants qui veulent trouver un travail cet été. Certains jeunes sont prêts à tout pour financer leurs vacances. Europe1.fr fait le point sur les jobs d'été les plus extravagants.

Cartographe sur une île de rêve. Pour les amateurs d'aventure, la marque de GPS TomTom propose un job d'été hors norme : établir la cartographie d'îles paradisiaques. Une mission à remplir sur les îles Fidji, à Sainte-Lucie, à l'île Maurice, au Cap-Vert ou encore aux Seychelles. Pour trouver les meilleurs conducteurs pour cartographier ces îles de rêves, un concours a été lancé par TomTom. Seront sélectionnés cinq groupes de cinq personnes qui devront parcourir l'île dans un véhicule spécial qui prendra des photos. Pour vous inscrire, c'est ici.

Qualification requise : aucune demandée, si ce n'est un bon sens de l'orientation.

A la clé : 10.000 euros et deux semaines sur une île paradisiaque.

Hôtesse sur un yacht de luxe. C'est un bon plan pour ceux qui aiment le prestige et le large. Naviguer durant tout l'été de Naples, à Athènes sur un bateau magnifique, c'est le sort de ceux qui seront choisis pour être hôtesse et steward sur un yacht. Côté boulot, les principales tâches à effectuer sont l’entretien intérieur du bateau, le service et le linge. En prime, les chanceux auront droit à des repas d'un chef digne d'un restaurant trois macarons.

Qualification requise : le sens de la communication et le diplôme de secouriste sont un plus.

A la clé : 2.500 euros nets par mois, le tout nourri, logé et blanchi.

"Creamer". Le nom peut paraître un peu barbare, mais c'est un job d'été qui est arrivé en France ces dernières années, venu tout droit d'Australie. Le principe est simple : étaler de la crème solaire sur le dos des vacanciers sur les plages des stations balnéaires et conseiller les touristes sur les protections efficaces contre les rayons du soleil.

Qualification requise : être bon communicant, avoir des compétences dans le domaine de la santé, parler des langues étrangères et connaître ses produits.

A la clé : 5.000 euros brut pour six semaines.

Testeur médical. Passer son été dans un hôpital, certains riront jaunes. Et pourtant, certains jeunes sont prêts à se faire hospitaliser une partie des mois de juillet et d'août pour gagner un peu d'argent en tant que "cobaye" de médicament. Attention aux effets secondaires.

Qualification requise : un corps sain.

A la clé : 150 euros par jour.

Brancardier dans une morgue. C'est l'un des métiers les moins drôles de l'été : travailler auprès des cadavres. Concrètement, il s'agit de restaurer les défunts pour les préparer aux enterrements.

Qualification requise : être psychologiquement en forme.

A la clé : 2.500 euros pour 10 jours.